WebRwanda.com

🔒
❌
There are new available articles, click to refresh the page.
Today — July 20th 2017IGIHE.com

Abashingamateka bava mu Runani Amizero y'Abarundi banse kwitaba ibikorwa

By MUGISHA Van

Abashingamateka bava mu runani Amizero y'Abarundi basohotse ibikorwa vy'inama nshingamateka vyo kuri uno wa kane igenekerezo rya 20 Mukakaro 2017,mu gihe umushikiranganji w'intwaro yo hagati mu gihugu n'inyigisho zo gukundisha igihugu yari yaje gusigura ibiri mu nteguro y'itegeko rigenga umugwi w'igihugu uzoba ujejwe ubumwe n'ukunywana hagati y'abarundi.

- Poritike /

Abarundi bahungiye muri Tanzaniya basabwe ko botahuka

By Egide NDUWIMANA

Mu rugendo umukuru w'igihugu Petero NKURUNZIZA yagize mu gihugu ca Tanzaniya kuri uwu wa kane, yasavye abarundi bahungiye muri ico gihugu ko bohunguka bakaza gufasha kwubaka Uburundi.

- u Burundi /

"Ata gikozwe ikiyaga Tanganyika kizosigara ari ikiziba"

By Egide NDUWIMANA

NSENGIYUMVA Désiré ajejwe igisata c'amazi muri REGIDESO amenyesha ko amazi ya Tanganyika acafuye gushika ku birometero 3,5 uva ku nkengera z'ikiyaga ca Tanganyika, agasaba ko abantu bose boterera kugira ico kiyaga ntikibandanye cononekara.

- Ibidukikije /

Abarundi batandatu bari bitavye ihiganwa muri Amerika batorotse

By Egide NDUWIMANA

Abarundi batandatu bari bitavye ihiganwa rya FIRST Global Challenge muri Reta zunze ubumwe za Amerika batorotse ihiganwa ritarahera. Kuva ku munsi wa gatatu ntawuzi irengero ryabo.

- Mu makungu /

Miss 2017 RUPARI Sainte Inès asaba abigeme gukunda amashure

By Egide NDUWIMANA

RUPARI Sainte Inès aserukira intara ya Rumonge asanzwe ari umunyeshure kuri kaminuza yitiriwe umwizero wa Afrika "Université Espoir d'Afrique".

- Defile de mode /

Miss 2017 INGABIRE Krissa Carelle ahanura abantu gufungura ibirimwo ingaburo zikwiye

By Egide NDUWIMANA

INGABIRE Krissa Carelle w'imyaka 21 aserukira intara ya Bujumbura, akaba asanzwe ari umunyeshure kuri kaminuza yitiriwe umuco. Amenyesha ko icatumye aja mw'ihiganwa rya Miss Burundi ari kubera yamye afise indoto yo gufasha igihugu, akabona ko kuba Miss Burundi ariko karyo ko kubishikako.

- Defile de mode /

"Ibibazo hagati y'Uburundi n'Urwanda bizotorerwa inyishu mu biganiro" - CIRID"

By MUGISHA Van

Ishirahamwe (CIRID : Centre Independant de Recherches et dInitiatives pour le Dialogue) rimenyesha ko ukutumvikana kuri hagati y'Uburundi n'Urwanda kuzotorerwa umuti biciye mu biganiro.

- ishirahamwe /

Petero NKURUNZIZA na John MAGUFULI babonaniye i Ngara

By Egide NDUWIMANA

Umukuru w'igihugu w'Uburundi Petero NKURUNZIZA hamwe na John Pombe MAGUFULI wa Tanzaniya babonanye ubwa mbere amaso mu yandi kuri uwu wa kane, mu mubonano wabereye mu karere ka Ngara mu ntara ya Kagera, mu gihugu ca Tanzaniya.

- u Burundi / ,

Ce surprenant M. Baudelaire

By Olga Ishimwe

150 ans après sa mort, le poète raffiné et exigeant des "Fleurs du mal" continue de nous ravir, et de nous mystifier. Qui était-il vraiment ?

Bon anniversaire, Charles. Cela fait cent cinquante ans que tu n'es plus, et comme les commémorations sont à la mode, tu as le droit à la tienne, au Point comme ailleurs. D'où ce dossier spécial que nous te consacrons sur le Point.fr. Certes, nous le savons bien, tu aurais détesté. Dandy jusqu'au bout des ongles, exigeant dans le choix de tes chemises comme dans celui de tes mots, tu aurais trouvé vulgaire et malséant que l'on salue ton départ d'ici-bas, même avec une salve de bravos et d'analyses louangeuses. Mais cet anniversaire, tu n'y couperas pas. L'occasion est trop belle de relire tes vers et de revenir sur ta vie, éternelle quête d'argent et d'amour, longue flânerie chaotique dont tu as su faire une œuvre.

Scandaleux, provocateur, affabulateur, tu as su le premier te nourrir de la société et des passions de ton temps pour créer la beauté. D'où cette poésie étonnamment moderne. « Moi, j'ai la lèvre humide, et je sais la science de perdre au fond d'un lit l'antique conscience. » Voilà des vers qui aujourd'hui n'effraient plus personne, mais qui en 1857 t'ont valu une condamnation pour outrage aux bonnes mœurs. Il est vrai que celle qui les prononçait était une dame dangereuse, qui « quand elle eut de mes os sucé toute la moelle,/ Et que languissamment je me tournai vers elle/ Pour lui rendre un baiser d'amour, je ne vis plus qu'une outre aux flancs gluants, toute pleine de pus ! » C'est beau, Les Métamorphoses du vampire, mais cela secoue une âme sensible d'un procureur. Le poème est l'un des sept censurés des Fleurs du mal, et l'un de ceux qui ont nourri ta réputation de débauché malsain.

« Un Boileau hystérique »

Ah, cette réputation ! Tu as cultivé ton image de poète scandaleux : ruiné, fauché, syphilitique, drogué et adorateur du Diable. Celui qui se méfie des bons sentiments ne croit ni à l'égalité et ni à la démocratie, n'aime ni les femmes ni les enfants (mais les chats, si !), et considère la peine de mort comme « une idée mystique qui a pour but de sauver spirituellement la société et le coupable ». « Obscurcissante légende », selon Marcel Proust, que tu as entretenue avec autant de soin que tes chemises. Mais tu en fais beaucoup moins que tu ne le laisses croire. Les bordels ? Le photographe Nadar dit que tu t'y montrais bien en retrait. Les douceurs illicites ? En fait, tu t'en méfies. Quant à ta détestation des pauvres, c'est surtout une pose. De même que Satan, avec qui tu joues plus que tu ne le vénères. Évidemment, avec toi, impossible de savoir quand tu dis vrai, ou faux. Même ton côté échevelé, hystérique n'est qu'un masque sur une rigueur qui tourne parfois à l'obsession.

En 1864, le critique Alcide Dusolier dit de toi que tu es un « Boileau hystérique ». Provocante, l'image fut reprise par beaucoup, car, comme le rappelle Marie-Christine Natta, ta biographe (Perrin, 2017) : « Tout Baudelaire en effet y était : la rigueur et l'audace, la tradition et la modernité, la fougue et la patience. » De cette alliance harmonieuse et féconde jaillit, selon elle, le charme inépuisable d'une œuvre qui a ouvert la voie aux modernes. Et nous séduit toujours. Peut-être parce qu'avant tout le monde, tu as su traduire en vers l'impact sur l'homme des transformations urbaines, des innovations technologiques et des mutations industrielles. Tu es, Charles, le poète de l'amour et du sexe, certes, mais aussi de la ville, de la foule, des becs de gaz, de la boue, des cloaques et des marges humaines.

Que créerais-tu aujourd'hui, à l'heure du cinéma et de la télévision, toi, le grand critique d'art, que les images fascinaient ? Que penserais-tu de la mondialisation qui permet autant la diffusion des cultures qu'elle les nivelle ? Que t'évoquerait notre société « politiquement correcte », toi qui détestais tant le prêt à penser ? Aurais-tu soutenu les lois du genre et le mariage pour tous ? Un admirateur de Virginie Despentes, le poète des « Lesbiennes » ? Et que penserais-tu de l'évolution de notre démocratie, toi qui, après un vague intérêt pour Fourrier et Proudhon, s'étais pris de passion pour Joseph de Maistre, le franc-maçon illuministe, chantre de la contre-révolution catholique ? C'est à toutes ces questions et bien d'autres qu'avec les plus grands spécialistes de Baudelaire, à commencer par Antoine Compagnon et André Guyaux, Le Point entend répondre, avec son nouveau hors série Baudelaire, de la collection « Les grandes biographies », et avec ce dossier spécial sur le Point.fr. Un peu de lumière sur une énigme.

Avec lepoint

Olga Ishimwe

Le Rwanda à la 9ème place dans une compétition internationale de robotique aux USA

By Olga Ishimwe

Le Rwanda a brillé de mille feux avec ses jeunes compétences lors d'une compétition internationale. L'équipe de sept jeunes lycéens rwandais s'est démarquée en émergeant 9e sur les cent soixante pays participants et 1er sur le continent africain, au "Global Robotics Challenge", organisé par la FIRST Global, du 16 au 18 juillet à Washington aux États-Unis.

First Global Challenge est un événement annuel qui met à l'honneur de jeunes talents scientifiques du monde entier, en leur permettant de créer des robots qui apporteront des solutions aux grands défis mondiaux. Cette année, le thème a porté sur l'accès à l'eau potable.

L'équipe rwandaise comprenait 3 filles et 4 garçons âgés de 15 à 19 ans, dont ; Mugisha Aubin Marc de l'école secondaire de Remera Rukoma ; Rugerinyange Aimé Regis du Lycée de Kigali ; Ikirezi Paola d'Excella High School ; Byishimo Schéma Serge de l'école technique SOS ; Ishimwe Benitha de l'école secondaire Stella Matutina ; Uwihoreye Joselyne de l'école secondaire Saint Ignace ; et Muhirwa Frank Marcel du collège Saint-André.

La fille aînée du président Trump et son conseiller principal onta exprimé leur fierté et leur joie lors de l'événement.

"Je suis enchantée de voir comment l'éthique, l'ingéniosité et la passion du travail de ces jeunes hommes et femmes, les ont amenés à réussir et leur ont permis de représenter leurs pays dans cette compétition exigeante ", a-t-elle déclaré.

Il est prévu que l'année prochaine, cette compétition se tiendra au Mexique.

JPEG - 81.1 ko
L'équipe rwandaise travaillant sur leur projet, lors de la compétition

Olga Ishimwe

Taifa Star de Tanzanie : pas de pitié pour l'équipe rwandaise Amavubi

By Jovin Ndayishimiye

Pendant la nuit de ce mercredi, 19 juillet, l'équipe nationale de Tanzanie « Taifa Stars » a atterri à l'aéroport de Kanombe, à Kigali. Elle s'apprête à jouer un match crucial contre l'équipe du Rwanda Amavubi ce Samedi du 22 Juillet 2017.

Les deux équipes se sont déjà affrontés auparavent, le 15 Juillet au stade CCM Kirumba dans la ville de Mwanza. Ils se sont retrouvés a égalité avec les score de 1-1.

Taifa Star s'est promise de battre Amavubi sur le score de au moins 1-0, sans quoi elle selle sera éliminée pour le CHAN 2018 (Championnat Africain des Nations). L'équipe est arrivée à Kigali une semaine avant le match pour bien se préparer et se familiariser avec le terrain où elle va jouer.

L'équipe Tanzanienne s'est montrée hostile quand la presse s'est adressée à l'entraîneur, Salum Mayanga, curieux de ses projets concernant le match. Ce dernier s'est détourné de la presse et n'a pas voulu faire des déclarations quelconques. Les joueurs de ladite équipe ont été formellement instruits de ne faire aucune déclaration qui engagerait l'équipe.

Même si Salum a refusé de dévoiler ses plans, il s'est déjà confié à un media Tanzanien que si son équipe allait faire à Kigali un score nul de 1-1, que ce serait une défaite pour elle. Il est donc venu au Rwanda plus tôt que prévu pour corriger les fautes commises par ses joueurs et améliore la performance de ces derniers pour remporter le match contre Amavubi, d'après les sources tanzaniennes.

De l'autre côté, l'équipe nationale rwandaise Amavubi est tout aussi déterminée à gagner le match. Elle s'entraîne avec acharnement.

Keisha Murenzi

Fuite des cerveaux ; un défi majeur à relever par le Rwanda

By Jovin Ndayishimiye

Rwanda Education Board (REB) a des préoccupations majeurs dont le fait qu'il paye des bourses d'études aux jeunes Rwandais pour l'étranger et ne reviennent pas au pays.

REB dit offrir chaque année entre 100 et 120 bourses aux jeunes pour l'étranger mais que seuls 50% d'entre eux reviennent au pays après leurs études.

"Quelque 6 à 8 milliards de francs par an sont dépensés dans les bourses d'études pour jeunes gens et pour le recyclage et actualisation des enseignants et chercheurs universitaires", confie Janvier Gasana qui va jusqu'à dire que ces lauréats se coupent de toute communication avec les autorités du Ministère de l'Education qui les prie de rentrer avec un ticket d'avion gratuit, tout cela dans le but de rester dans les pays où ils ont été formés et qui regorgent de grosses opportunités d'emplois.

Des stratégies de solution

"Nous allons collaborer de très près avec nos ambassades en poste dans les pays étrangers où des jeunes Rwandais opoursuivent leurs études. Du reste, pour avoir une inscription académique, ces jeunes seront passés et facilités par ces ambassades", a dit Janvier Gasana ne trouvant pas plutôt normal et plus sûr de distribuer ces bourses d'études par le biais de responsables financiers de ces ambassades.

"Nous avons écrit aux agents de nos ambassades à l'étranger pour leur demander de retracer nos étudiants boursiers et de faire un suivi d'usage", a dit Janvier.

Le directeur du département Prêt-Bourse près le REB trouve que les jeunes gens qui poursuivent les études de niveau Licence à l'étranger sont ceux-là qui éprouvent beaucoup de réticences à rentrer au pays. Par contre, ceux-là qui font le mastère ou le doctorat n'ont généralement pas de problème de rentrer.

Le DG de REB trouve que les étudiants qui finissent leurs études aux USA font de longs déplacements au point que les retracer devient un casse tête.

IGIHE

C'est le Peuple qui fait Nation-dixit Paul Kagame

By Jovin Ndayishimiye


Paul Kagame , candidat aux élections présidentiel du Rwanda de 2017 a déclaré que les citoyens rwandais sont une source précieuse de création de richesses, que sans eux, un développement économique est impossible.

Il a fait ces déclarations au cours de son meeting électoral dans le District de Ngororero ce 18 juillet 2017, invitant ses compatriotes à plus de solidarité et d'unité dans toutes les démarches de production des biens économiques.

« On est capable de produire bien plus encore et plus rapidement si on continue de travailler ensemble”, a-t-il dit promettant qu'une fois réélu, il sera prêt « à travailler dur pour transformer ce pays en une nation que nous méritons ».

D'après lui voter FPR c'est choisir une fondation forte, c'est être déterminé à reconstruire un Rwanda où il fait beau de vivre.

Beaucoup a-t-il été réalisé ces 23 dernières années ? Non ! C'est rien par rapport à ce qui se fera dans ce septennat ci devant, a semblé dire Paul Kagame.

“Mais ce n'est pas assez. On veut réaliser plus. », a-t-il dit à ses sympatisants de Ngororero avant de reprendre la route pour le district Bugesera (Province de l'Est) en faisant un stop over à Gahanga du District urbain de Kicukiro ovationné par plusieurs milliers de Rwandais partout où il passe.

Keisha

872 observateurs électoraux annoncés pour la Présidentielle d'Août

By Jovin Ndayishimiye

La NEC (Commission nationale électorale) a dit avoir reçu et enregistré les demandes de 872 observateurs électoraux soucieux de couvrir l'élection présidentielle de ce 4 août prochain.

"La NEC a invité les délégués des ambassades accréditées au Rwanda y compris les USA, les Pays Bas, la GB (Grande Bretagne), l'Uganda, l'EAC (Pays de la East African Community), l'UA (Union Africaine)des ONGs et autres", a confié à IGIHE, Bukasa, chargé de communication près la NEC.

Il a rappelé les conditions à remplir pour être un observateur électoral agréé par la NEC : "Il faut que la personne qui souhaite participer aux élections en tant qu'observateur ait de fortes connaissances en matière d'organisation des élections, montrer l'institution d'origine ou candidat indépendant. Il faut en plus que le dit observateur spécifie la région qu'il couvrira ou si son monitoring électoral s'étendra sur tout le pays. Bien entendu, il lui sera demandé de décliné, documents à l'appui, son identité", a-t-il ajouté confiant que le nombre de demandeurs pour le monitoring électoral continuera à monter.

"Nous venons d'agréer 307 observateurs électoraux dont 31 venant de différentes nations d'Afrique, d'Asie et d'Europe" avait alors annoncé le 13 juillet dernier, le Prof Kalisa Mbanda, Président de la NEC qui ne précise pas si les candidats Paul Kagame, Dr Frank Habineza et Mpayimana Philippe ont leurs propres observateurs et combien sont-ils.

IGIHE

Rwanda small holder farmers get international financial boost

By IGIHE

The International Finance Corporation (IFC) and the Global Agriculture and Food Security Program (GAFSP) are launching smallholder farmer financing programs with the United Nations World Food Programme (WFP) to improve food security among vulnerable people in Rwanda and Tanzania.

The initiatives with KCB Bank Rwanda Limited and CRDB Bank PLC in Tanzania are part of the Farm to Market Alliance, a multi-stakeholder platform established in 2016, of which IFC and WFP are global members, to create agriculture value chains that secure sizeable local and international demand for produce from smallholder farmers. The Alliance is designed to create systemic change in markets through a holistic approach to smallholder development. This approach, which is sustainable and commercially viable, benefits individual farmers and broadens the global supply base of agricultural produce to meet increasing demand.

“Smallholder farmers produce most of the world's food, but they form the majority of people living in poverty and often have food security challenges themselves,” said David Beasley, WFP Executive Director. “We want to help them get better access to markets so they build more demand for their products, thus making a long-term impact on the economic future for them and their families. But WFP can't do it alone, and that's why we are grateful for our collaboration with others through the Farm to Market Alliance."

“Agribusiness drives many African economies and creates the most jobs on the continent,” said IFC CEO Philippe Le Houérou. “Through the Farm to Market Alliance, IFC is creating new markets—by connecting smallholder farmers in Sub-Saharan Africa directly with buyers. The result: improved productivity and higher living standards for people in rural areas.”

IFC, joined by GAFSP, will provide advisory services in the form of capacity building activities to improve the professionalism of smallholder farmer cooperatives in the area of financial management and governance as well as agronomy and input use training.

IGIHE

Nyina wa Zari yitabye Imana

By Munyengabe Murungi Sabin

Zari Hassan ari mu gahinda gakomeye ko gupfusha nyina umubyara wari umaze ukwezi kurenga arembeye mu bitaro, yitabye Imana mu rukerera rwo kuri uyu wa 20 Nyakanga 2017.

- Hanze /

Ibitaravuzweho rumwe kuri manda ya Nzamwita De Gaulle muri Ferwafa

By IGIHE

Imyaka ine irashize Nzamwita Vincent De Gaulle n'abambari be barangaje imbere Ishyirahamwe ry'Umupira w'Amaguru mu Rwanda (FERWAFA), ufatwa nk'indorerwamo y'iterambere rya siporo muri buri gihugu bitewe n'uburyo wigaruriye imitima ya benshi kuva ku bana bato kugeza ku bakecuru n'abasaza buzukuruje.

- Football /

Mbanjimpundu, izina ryatura ineza yifurizwa umuntu

Mbanjimpundu ni izina ry'igitsina gabo, ni kimwe na Munyampundu, Mpundu n'ayandi. Iyo ari igitsina gore bamwita Nyampundu, Uwimpundu n'ukundi.

- Amazina /

USA: Abanyarwanda babaye aba cyenda ku isi mu marushanwa mpuzamahanga yo gukora “robots”

By Mukaneza M.Ange

Itsinda ry'abanyeshuri biga mu mashuri yisumbuye ryaserukiye u Rwanda mu marushanwa ku gukora robot yahuje ibihugu 160, ryegukanye umwanya wa cyenda ku rwego rw'isi ndetse n'umwanya wa mbere muri Afurika.

- Ikoranabuhanga /

Rulindo: Nyiri kariyeri yapfiriyeho umukozi yatawe muri yombi

By Bukuru JC

Polisi y'u Rwanda mu Karere ka Rulindo yafashe umugabo imaze igihe ishaka kubera ibyaha akekwaho byo gucukura amabuye yo kubakisha mu buryo bunyuranije n'amategeko ndetse ibyo bikorwa bye bigahitana umwe mu bakozi be.

- U Rwanda /
❌