WebRwanda.com

🔒
❌
There are new available articles, click to refresh the page.
Yesterday — August 20th 2019News and Politics

RDB launches 2019 Kwita Izina activity roadmap

By admin

The Chief Tourism Officer Belise Kariza addressing media as other panelists watch during the 15th Kwita Izina activities launch press conference.

Kigali: Rwanda Development Board (RDB) revealed the Kwita Izina activity roadmap for 2019 at a press conference held at the Kigali Convention and Exhibition Village today.  Held under the ‘Conservation is Life’ theme, this year’s naming ceremony will take place in Kinigi at the foothill of Volcanoes National Park, Northern Province on 6th September 2019.

Kwita Izina, a uniquely Rwandan event, was introduced in 2005 with the aim of creating awareness of conservation efforts for the endangered mountain gorillas. 25 infant mountain gorillas will be named this year.

The Chief Tourism Officer Belise Kariza adressing media during the 15th Kwita Izina activities launch press conference.

As part of this year’s Kwita Izina ceremony, Rwanda will host the first ever Business of Conservation Conference (BCC) from 8-9 September. The BCC, organized in partnership with the African Leadership University (ALU), will bring together global conservation leaders, providing a unique platform linking conservation with sustainable tourism by embracing all layers of the value chain. Furthermore, a conservation exhibition focused on conservation trends and practices will take place on 7, September. The exhibition is open to the general public

On 23, August, RDB will donate 729 cows to communities surrounding the Volcanoes National Park in Burera, Nyabihu, Musanze and Rubavu districts as part of the RDB Tourism Revenue Share Programme. This program, initiated in 2005 by the Government of Rwanda, aims to guide investment in the areas surrounding the various national parks in Rwanda by ensuring that 10 per cent of all park revenues is given back to the communities.

Over Rwf 5.2 billion has been distributed by RDB to 647 community-based projects since 2005. These projects have availed clean drinking water, milk, health centers, classrooms and housing to members of the communities living around the three national parks; Akagera National Park, Nyungwe National Park and Volcanoes National Park.

Speaking to the gathered media, the RDB Chief Tourism Officer, Belise Kariza, said;

The increasing number of mountain gorillas in the Volcanoes National Park is proof of the strides that we have made in gorilla conservation. This could have not happened without the support and collaboration of our conservation partners as well as the cooperation of the members of the community surrounding the park.

 Initiatives such as the Kwita Izina gorilla naming ceremony play a major role in conserving gorillas. Thanks to the conservation efforts, we have been able to improve the gorilla trekking experience for our visitors and also increase the amount of support we have given to the local communities through the revenue sharing program.

 Rwanda’s tourism strategy has always focused on two important areas, sustainability through responsible tourism and conservation and community involvement. It has always been about protecting our natural heritage, providing world class experiences that highlight the diverse natural beauty of Rwanda while ensuring that Rwandans benefit from this tourism and conservation. No one has been left behind.”

Speaking on this year’s Business of Conservation Conference, Fred Swaniker, the Founder and Chief Executive Officer of ALU said:

I am excited about promoting Rwanda as a destination for events, conferences, and meetings. Kwita Izina is the perfect platform for the Business of Conservation Conference. Our goal is to use this forum to promote economic development by bringing together influential leaders in sessions that foster collaboration and deal making. This year we are asking, “What does it take to make conservation a ‘growth industry in Africa?” We know part of the answer is leadership. That is why Rwanda is a perfect partner for BCC.”

As a result of conservation efforts such as Kwita Izina, the population of the endangered mountain gorilla increased to 604 in 2016 in the Virunga Massif compared to 480 in 2010. The Virunga Massif is comprised of Mikeno Sector of Virunga National Park in the Democratic Republic of Congo, Volcanoes National Park in Rwanda and Mgahinga Gorilla National Park in Uganda. Mountain gorilla numbers in the entire region had fallen as low as 242 in 1981.

This year, using the park revenues in 2018, RDB distributed Rwf1.4 billion in total to the revenue share program. This was up from Rwf 741 million in 2017.

In 2018, Rwanda hosted 1.711 million visitors. Visitor arrivals increased by 8% compared to 2017.

Akagera NP, was the most visited park with 51, 724 visits in 2018, an increase of 17% since 2017. Nyungwe received 15, 665 visitors in 2018, up 9%.  Overall park revenues reached over $ 21,153,292 in 2018

In 2018, RDB sold 15,132 gorilla permits worth US$ 19.2 million, a 25% increase compared to 2017. In 2016, before the increase in the permit price, RDB sold 22,219 permits worth US$ 15 million.

High-end US tourist visits to Rwanda have grown by 114% according to Virtuoso. The luxury agency network, Virtuoso in their latest data release noted that Rwanda was among the top 10 countries that have experienced significant increases by percentage in year-over-year bookings among American travelers.

US visitors spend an average of $12,000, making them the most lucrative source market. Chinese nationals spend an average of $1,084, ranking 10th.  Nigerians are the top African spenders, spending an average of $1,498 per stay, ranking higher than Australians and only slightly below the French.

In terms of accommodation, Rwanda now has up to over 14,000 hotels rooms, up from only 4,000 in 2009.

Since 2010, RDB saw a jump of over 200% in the number of Rwandans visiting Akagera, Nyungwe and Volcanoes National Parks. Just in one year, from 2017 to 2018, RDB saw an 21.5 % increase.

Through the Tembera u’Rwanda local campaign, RDB has given over 400 young Rwandans the once-in-a-lifetime opportunity to trek the endangered mountain gorilla for free.

Before the signing of the partnership between Arsenal and RDB last year, 71% Arsenal fans globally did not think of Rwanda as a tourist destination. At the end of the first year of the partnership, half of Arsenal fans would consider Rwanda as a destination to visit. In terms of overall value, the partnership so far, in year one, is worth £ 36 million (over Frw 36 billion). This number is based off of TV viewership and social media. These statistics were compiled by Nielsen, Blinkfire Analytics and research agency Hall and Partners. (End)

 

 

The Zimbabwe Staff College Students on study tour in Rwanda

By admin

Kigali: A delegation of 28 senior military officers from the Zimbabwe Staff College has started a one-week study tour in Rwanda, from 19 to 29 August 2019.

According to the Head of Delegation of the Zimbabwe Staff College Colonel Teddy Ndlovu and the Chief Instructor of Joint Command and Staff Course, the purpose of the visit is to give an opportunity to future leaders/Officers to learn from the special history of Rwanda to prevent the recurrence of the carnage.

“Rwanda has got a special history that we need to tap in and learn from in the future. It has seen genocide, went through it and managed to recover. In terms of satisfying the geopolitical studies of the College, it is very important that these officers understand the importance of security, learn lessons from failures of some international organisations during the Genocide”, Col Ndlovu said before adding “Our Student-officers will use that knowledge, use the experiences to stop and prevent such occurrences”.

The Zimbabwe Staff College delegation, composed of Students and Directing Staff from Botswana, China, Mozambique, South Africa, Tanzania and Zimbabwe this morning visited Kigali Genocide Memorial and paid respect to the Victims of the 1994 Genocide against the Tutsi before heading to Rwanda Defence Force Headquarters.

At the RDF Headquarters, the delegation was received by the RDF Army Chief of Staff, Lt Gen Jean Jacques Mupenzi and briefed later on RDF roles and organisation.

During their study tour in Rwanda, the Zimbabwe Staff College delegation will visit also some RDF institutions in and out of Kigali.(End)

 

Reprise normale de trafic à la frontière entre le Rwanda et la RDC au Sud-Kivu

By admin

Kigali: Congolais et Rwandais traversent de nouveau facilement la frontière Ruzizi 1er qui sépare les deux pays dans la province du Sud-Kivu depuis ce mardi 20 août.

D’après la Radio Okapi parrainée par l’ONU, cette reprise intervient deux jours après que le Rwanda a procédé au refoulement au niveau de la frontière des Congolais supposés originaires du territoire de Mwenga, où deux cas de maladie à virus Ebola ont été détectés.

Selon le media onusien qui livre cette information, plusieurs milliers des citoyens congolais et rwandais ont eu de la peine lundi à traverser la frontière Ruzizi 1er.

Le Rwanda arguait que les détenteurs des cartes portant la mention territoire de Mwenga étaient susceptibles de propager la maladie à virus Ebola. Réagissant à cette mesure unilatérale de son voisin, la RDC a elle aussi interdit aux Rwandais de traverser la frontière jusqu’à Bukavu.

La partie rwandaise n’a pas tardé à réagir. Lundi, une délégation venue de Kigali a rencontré les autorités de la province du Sud-Kivu à Bukavu. Les deux parties ont alors convenu de laisser le libre passage aux personnes qui ne présentent pas des signes de maladie à virus Ebola, quelle que soit leur lieu de provenance. (Fin)

 

Brazzaville accueille une réunion ministérielle pour définir le programme de santé de l’Afrique

By admin

Kigali: La 69ème session du Comité régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique s’est ouverte hier à Brazzaville avec le Président Denis Sassou-Nguesso faisant appel au renforcement des systèmes de santé, à une action concrète contre la contrefaçon de médicaments et à l’accès universel aux soins de santé.

Le dirigeant congolais a attiré l’attention sur les initiatives de développement sanitaire en cours dans son pays.

« Chaque rencontre du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique doit mieux éclairer les décisions et faciliter la prise en compte des questions sanitaires africaines, par les instances comme le Conseil exécutif et l’Assemblée mondiale de la Santé, » a déclaré le Président Denis Sassou-Nguesso. « Les démarches des Etats africains devraient se compléter de l’élan mondial en faveur de la santé pour tous. C’est l’un des meilleurs paris pour l’humanité. »

Dans ses propos préliminaires, le Directeur général de l’OMS, le Dr TedrosGhebreyesus, a souligné que de nombreux pays avaient fait des progrès impressionnants dans la prestation des services de santé essentiels au niveau des districts, mais qu’il restait encore de grandes lacunes. Dans les 47 États membres de l’OMS, seulement un tiers de la population a accès aux services de santé essentiels et un tiers seulement peut le faire sans crainte de difficultés financières.

« Le renforcement des soins de santé primaires doit donc être la priorité numéro un pour chaque pays » a-t-ildit. « Le meilleur investissement dans les soins de santé primaires est le capital humain.Les infirmières, les sages-femmes et les agents de santé communautaires sont particulièrement importants pour la prestation des services qui peuvent promouvoir la santé et empêcher les gens d’avoir besoin d’un hôpital.»

En souhaitant la bienvenue aux participants, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, le Dr Matshidiso Moeti, a souligné les progrès réalisés par les pays : L’accès aux services liés au VIH s’est considérablement élargi, le nombre de personnes sous traitement antirétroviral ayant plus que doublé au cours des six dernières années. La région enregistre l’une des baisses les plus rapides au monde pour les nouveaux cas de tuberculose et est sur le point d’éradiquer la polio. La Directrice régionale a noté qu’une volonté politique était nécessaire pour s’attaquer au fardeau émergent des maladies non transmissibles, qui devraient faire 28 millions de morts supplémentaires en Afrique au cours de la prochaine décennie.

«Toutes les priorités et tous les défis en matière de santé que j’ai mentionnés coïncident avec une opportunité – que le jour de la couverture sanitaire universelle est enfin arrivé. Si les gouvernements, les partenaires, l’OMS et d’autres agences des Nations Unies unissent leurs forces en faveur du CSU, nous pourrons faire de la santé pour tous une réalité pour les habitants de notre région,» a dit le Dr Moeti.

Elle a demandé une minute de silence en l’honneur des agents de santé qui ont perdu la vie pendantl’exercice de leurs fonctions. Elle a remarqué que face à des défis complexes, les États membres sont mieux préparés à répondre aux situations d’urgence, mais qu’ils doivent surmonter d’énormes déficits de financement dans la mise en œuvre des plans d’action nationaux pour la sécurité sanitaire. Elle a félicité le Gouvernement de la République démocratique du Congo d’avoir fait preuve d’un leadership et d’une appropriation solide de la riposte à l’épidémie d’Ebola, en coordination avec les partenaires.

Parmi les questions inscrites à l’ordre du jour de la réunion de cinq jours figure la stratégie régionale de surveillance intégrée de la maladie et la riposte qui, si elle est mise en œuvre, permettra d’améliorer la préparation et la riposte aux poussées épidémiques. Les délégués discuteront également du plan stratégique visant à réduire le double fardeau de la malnutrition dans la région africaine de l’OMS. La stratégie fournit des orientations aux pays pour mettre fin à la croissance de la malnutrition, de l’obésité et des maladies non transmissibles liées à l’alimentation d’ici 2025. Les ministres de la Santé discuteront également des moyens de maîtriser les maladies à transmission vectorielle et de renforcer les systèmes de santé des districts afin de parvenir à une couverture sanitaire universelle. Ils nommeront également le prochain directeur régional, dont le mandat sera de cinq ans.

Le Comité régional est l’organe décisionnel suprême en matière de santé dans la région, auquel participent les ministres de la Santé des États membres de la Région africaine de l’OMS. Il se réunit une fois par an pour examiner les problèmes de santé critiques qui affectent le continent et pour donner des conseils sur les stratégies appropriées pour améliorer les résultats en matière de santé. (Fin)

La Journée Internationale Humanitaire s’est focalisée sur l’Héroïsme de la femme engagée dans la mission humanitaire

By admin

La déléguée du PAM, Mme Vera Lugutuah Kwara.

By André Gakwaya;

Camp Gihembe, Gicumbi: La Journée Internationale Humanitaire (JIH/WHD) a été célébrée dans le camp des réfugiés de Gihembe sous le signe de la lutte contre la malnutrition et l’aménagement des jardins potagers pour les 12500 réfugiés qui vivent sur ce site, mais le thème du jour s’est focalisé sur «l’Héroïsme de la femme engagée dans la mission humanitaire de protection de civils dans les conflits».

Les agences onusiennes PAM, HCR, UNICEF et ONG internationales ADRA, ARC, Plan International et autres acteurs œuvrant dans ce camp se sont mobilisés pour célébrer la mémoire des agents humanitaires qui ont perdu leurs vies dans ces missions humanitaires en Irak, RDC, au Rwanda, en RCA, Ethiopie, Somalie, et ailleurs.

«Les femmes représentent 40 % des agents humanitaire déployés dans 115 pays à travers le monde. Elles sont en première ligne dans les pays en conflit pour apporter une assistance d’urgence à des nécessiteux, affrontant sans cesse le danger. Elles font preuve d’héroïsme et certaines y perdent leurs vies. Elles font face à la violence et au peu de respect dans les pays où elles travaillent. Elles ont laissé leurs enfants et leurs familles pour venir aider. Elles vivent seules parfois. Il importe de rappeler au monde de faire preuve de respect des droits de la femme et de dignité envers cette catégorie», a indiqué la déléguée du PAM dans la cérémonie, Mme Vera Lugutuah Kwara, originaire du Ghana.

Le délégué du HCR qui vit dans ce camp, Edem Akpakli.

Pour le délégué du HCR qui vit dans ce camp, Edem Akpakli, en Irak en 2003, 22 agents onusiens ont été tués, mais leurs collègues ont repris du courage et ont continué leur travail humanitaire. De même en Ethiopie en mars dernier, le HCR a perdu trois agents dans un accident d’avion qui a tué de nombreux agents humanitaires qui tous aillaient aider des réfugiés. En Somalie, des attaques ont aussi visé des agents humanitaires de l’ONU. Mais le travail d’assistance ne s’est pas arrêté grâce à l’engagement et à la détermination des hommes et des femmes intervenant partout pour des missions d’urgence », a-t-il indiqué.

Groupe photo du personnel du PAM

Il a interrompu son message pour interpeller le public à garder une minute de silence en mémoire de ces héros qui tombent en sauvant des humains.

La déléguée du Plan international s’est focalisée sur le niveau de malnutrition qui est passé de 14 % à 17 % dans le camp. Elle a exhorté les réfugiés à lutter contre ce danger, en entretenant des jardins de cuisine et en préparant mieux les repas.

«Nous devons maintenir des activités qui réduisent la malnutrition aiguë. Nous devons, hommes et femmes, travailler solidairement dans cette action. Nous renforcerons les capacités de la femme allaitante. Les légumes qui nous sommes entrain de planter ont du fer et devront s’étendre dans le camp. Nul besoin de les acheter plus tard au marché», a-t-elle dit.

Vue du public durant la cérémonie.

Céline Babanamahoro de l’Egalité du Genre a soutenu la culture d’allaiter l’enfant à la naissance et les soins à accorder à l’enfant pendant les mille premiers jours de la vie, depuis la conception.

Elle a rappelé la nécessité d’éduquer la jeune fille qui est la future maman à s’approprier cette culture. Tout en sachant que l’homme se sentira pleinement responsable de cette nécessité de maintenir toute la famille en bonne santé. Ainsi, comme l’a repris Gustave de ARC, une bonne culture d’allaiter correctement l’enfant et le bon entretien des jardins de cuisine renforceront la nutrition et la bonne santé dans le camp. Le vaccin pour éviter le cancer du col de l’utérus reste disponible dans le camp. Il importe que les jeunes filles viennent en bénéficier pour leur bon avenir. Des tests d’hypertensions sont aussi des services à la portée des réfugiés. Mais surtout les réfugiés sont exhorté à éviter évidement l’Ebola, à donner des informations sur des cas de visites en provenance de la RDC.

«L’essentiel est de toujours éviter des voies non autorisées lors du passage de la frontière entre les deux pays. De même les parents devront venir faire enregistrer les naissances et obtenir l’acte de naissance de leur enfant pour le mois qui reste. Après quoi, un tel service demandé avec retard sera taxé d’une amende de dix mille Frw», a insisté la responsable du camp issue du Ministère qui a les réfugiés dans ses attributions.

Notons que le Rwanda abrite plus de 140 mille réfugiés, surtout Burundais et Congolais, qui bénéficient de $US 1,6 million par mois pour leur d’aide d’urgence. (Fin)

 

Le Président Kagame entame une visite de deux jours en Namibie

By admin

Kigali: Le Président rwandais, Paul Kagame, est arrivé ce lundi 19 août à Windhoek, la capitale de la Namibie, pour une visite d’Etat de deux jours.

Durant son séjour, le Chef de l’Etat rwandais va avoir des entretiens avec son homologue namibien Hage Gottfried Geingob sur les relations bilatérales et régionales.

Cette visite fait suite à de nombreuses autres qu’il a effectuées dans les pays d’Afrique australe depuis l’année dernière (Zambie, Mozambique, Afrique du Sud, Botswana, Angola, Madagascar, Zimbabwe).

«Cela montre à quel point les relations avec la région sont fortes», selon Olivier Nduhungirehe, secrétaire d’Etat au Ministère des Affaires Etrangères. (Fin)

 

 

Arsenal Football Club in Rwanda for U17s Coaching Clinic

By admin

Kigali: As part of the Visit Rwanda and Arsenal Football Club partnership, the Rwanda Football Federation (FERWAFA), alongside the Ministry of Sports and Culture and Visit Rwanda, is hosting Simon McManus, Arsenal’s Football Development Lead Coach, for a five-day coaching clinic. McManus will lead the coaching clinic for the Rwanda National Academy’s U17s players at Amahoro Stadium in Kigali from 19-23 August 2019.

The U17s are in the final stages of their two-year intensive training programme and this clinic will help prepare them for their exit route from the academy, which could involve a professional football career. The clinic will see 25 players and five coaches from the academy take part in practical sessions over the course of the five days.

In line with previous Arsenal coaching clinics held in Rwanda in October 2018 and February 2019, this clinic will deepen the knowledge and understanding of the Arsenal coaching philosophy and support the development of football in Rwanda.

The Visit Rwanda and Arsenal Football Club partnership is not only helping tourists and investors discover the uniqueness of Rwanda as a travel and business destination, it is also providing Rwandan young footballers with the opportunity to train with and learn from the world’s best.

Arsenal Football Club is renowned for its youth coaching programme and the national academy’s U17s will benefit from Arsenal’s experience producing world class talent.

The Ministry of Sports and Culture aims to establish a player and coach development pathway which allows and encourages athletes and coaches to gain experience, thereby allowing for continuous growth of technical expertise in coaching, refereeing and player development. This latest clinic with Arsenal will help Rwanda to achieve its football legacy goals. (End)

 

Centrale hydroélectrique RUZIZI 3: le DG de l’EGL explique le montage et le bien-fondé de ce projet régional

By admin

Kigali: C’est en sa qualité de Directeur général de l’EGL, l’instrument de la CEPGL pour l’Energie des Pays des Grands Lacs, que Charles Vumbi Mbenga a salué la signature des accords, le 29 juillet 2019 à Kinshasa, entre les différentes parties prenantes au projet de construction de la centrale hydroélectrique Ruzizi 3.

Parlant de l’institution elle-même, Charles Vumbi Mbenga a rappelé que l’EGL est la plus ancienne organisation de coopération régionale, créée le 20 août 1974, comme une ASBL, par les ambassadeurs du Zaïre, du Rwanda et du Burundi alors en poste en Belgique. Il a signalé que c’est en date du 15 janvier 1976 que l’EGL débuta ses activités, avec comme mission principale la planification des projets régionaux de génération et de transport de l’électricité au profit de trois pays membres.

C’est en 1979, a-t-il indiqué, qu’elle fut alors intégrée au sein de la Communauté Economique des Pays des Grands Lacs (CEPGL), devenant l’instrument de la CEPGL pour l’énergie des pays des Grands Lacs.

Pour ce qui est de sa mission première, le Directeur Général Charles Vumbi Mbenga et le Directeur Administratif et Financier Jonas Hakizimana ont relevé que l’EGL explore trois axes stratégiques afin de mieux remplir la mission lui confiée, à savoir :

.La planification régionale du secteur de l’énergie et l’analyse des politiques énergétiques de chaque pays en vue de l’élaboration des politiques communes en matière d’exploitation des ressources énergétiques disponibles;

.La réalisation de projets énergétiques communautaires en tenant compte des impacts environnementaux. Il s’agit entre autres de la phase conséquente de la planification énergétique qui concerne l’identification, la conception, l’évaluation et l’exécution des projets énergétiques;

.La formation, l’information et la vulgarisation en vue du renforcement des capacités nationales au niveau de la gestion, la planification et la gestion des projets énergétiques, y compris la définition de la politique énergétique.

Abordant le volet des réalisations de l’EGL, le Directeur général a en premier lieu évoqué la Centrale hydroélectrique Ruzizi 2, mise en service en 1989, et pour laquelle l’EGL avait mené des études de faisabilité, jusqu’à sa construction, laquelle s’était étalée sur cinq ans, de 1984 à 1989. Cette centrale est maintenant exploitée par la Société Internationale d’Electricité des Pays de Grands Lacs.

Parlant des projets en cours d’exécution, il a cité entre autres Ruzizi 3 et Ruzizi 4. S’agissant précisément de la centrale hydroélectrique Ruzizi 3, elle sera construite sur les cascades de la rivière Ruzizi, comme ce fut le cas pour la centrale Ruzizi 2, et comme ce sera également pour le cas pour Ruzizi 4.

Il a fait savoir que Ruzizi 3 constitue pour l’instant le projet-phare sur lequel se focalise l’EGL et qui aura un impact direct sur l’amélioration de la situation socio-économique des populations de la région des Grands Lacs, grâce au développement de l’industrie minière ainsi que celles de transformation des produits agricoles et d’élevage, la création d’emplois, l’augmentation de la capacité d’exportation intra-africaine et à travers le monde, etc.

Parlant du projet de construction de Ruzizi 4, Charles Vumbi a déclaré qu’EGL est dans les négociations pour mobiliser les fonds nécessaires au lancement des études de faisabilité. A titre indicatif, la centrale aura une capacité installée de 280 MW (mégawatts).

Pour le projet Ruzizi 3, il a particulièrement insisté sur son caractère régional en mode PPP (partenariat-public-privé), avec en première option une capacité installée de 147 MW (mégawatts) et en deuxième option une capacité installée de 230 MW (mégawatts).

En ce qui concerne l’exécution de ce projet, les trois Etats partenaires et un consortium privé, constitué de IPS du Kenya et SN POWER de Norvège) ont créé une société mixte dénommée «Ruzizi 3 Energy Limited».

Celle-ci est appelée à parachever les études de faisabilité, à faire construire la centrale hydro-électrique, à exploiter ladite centrale et à vendre l’énergie électrique aux sociétés nationales de 3 pays de la CEPGL, notamment la SNEL pour la RDC, la REGIDESO pour le Burundi et EUCL pour le Rwanda. Ruzizi3 Energy Limited aura la pleine responsabilité de gérer les financements du projet, de procéder à la construction de la centrale et de vendre l’énergie électrique qui sera produite par cette centrale pendant une période de concession de 25 ans.

De son côté, l’EGL, dans le cadre dudit projet, joue le rôle de mandataire des Etats, dont la mission est de suivre l’ensemble du processus du projet, de la signature des accords en passant par la mobilisation des financements, la construction, l’exploitation de la centrale jusqu’à la vente de l’énergie électrique aux trois sociétés précitées pendant la période de concession.

Pour ce qui est du chronogramme indicatif de ce projet, il faut noter qu’après la signature des accords qui a eu lieu le 29 juillet 2019, une période de 24 mois est prévue pour finaliser les études complémentaires géotechniques et géologiques, ainsi que pour mobiliser des financements requis pour le projet, soit d’août 2019 à août 2021. Après cette période de 24 mois, suivra la construction proprement dite de la centrale dans une période de 48 à 56 mois, soit de septembre 2021 à septembre 2025, c’est-à-dire au plus tard février 2026.

Concomitamment aux travaux de construction de la centrale, il est prévu l’aménagement des ouvrages connexes, destinés au transport de l’énergie électrique à produire par cette centrale. A titre indicatif, Il s’agit de la construction du dispatching régional de Kamanyola en

RDC, de la ligne Ruzizi 3- Kamanyola de 220 KV par la Société de Projet (SP) de Ruzizi 3, de la ligne Kamanyola-Buhandanda (70 Km), par la RDC, de la ligne Kamanyola-Kibuye/Rwanda (88 Km) par le Rwanda, et enfin, de la ligne Kamanyola-Bujumbura/Burundi (105 Km), par le Burundi.

Par ailleurs, signalons que parmi les principaux bailleurs de fonds que compte le projet Ruzizi 3, il y a la Banque Africaine de Développement, la Banque Européenne d’Investissement, la Banque mondiale, la Banque Allemande de Développement (KfW), l’Agence Française de Développement et l’Union Européenne.

A l’issue de cet entretien, le DG de l’EGL, Charles Vumbi Mbenga a saisi l’occasion, au nom du comité de gestion, pour remercier les trois Chefs d’Etats, à savoir Félix Antoine Tshisekedi de la RDC, Pierre Nkurunziza du Burundi et Paul Kagame du Rwanda, ainsi que leurs Gouvernements respectifs, pour leur implication totale en vue de la matérialisation de ce grand projet. Il a enfin assuré que lui-même et son équipe ont pris toutes les dispositions utiles pour conduire ce projet jusqu’à son terme. (Fin)

Rubingisa Pudence est le nouveau Maire de  Kigali

By admin

Kigali: Le Conseil de la ville de Kigali a élu ce samedi 17 août Rubingisa Pudence nouveau Maire, en remplacement de Marie-Chantal Rwakazina nommée récemment Ambassadrice du Rwanda en Suisse.

Rubingisa Pudence a été élu  par 71 voix contre 22 attribuées à sa concurrente Madame Rutera Rose. Dr. Nsabimana Ernest a été élu vice-maire en charge de l’urbanisation et infrastructure. Umutoni Gatsinzi Nadine est vice-maire en charge des affaires socio-économiques.

La maire sortante Marie-Chantal Rwakazina a félicité la nouvelle équipe qui vient d’être élue pour un mandat de cinq. «Félicitations à la nouvelle équipe élue à la tête de la ville de Kigali. Le conseil et les membres du comité exécutif vont sans aucun doute conduire le développement de la ville à une vitesse supérieure », a-t-elle dit dans un post

Le Maire est élu parmi les membres du conseil municipal. RUBINGISA Pudence est devenu membre du Conseil après son élection pour représenter le district de Gasabo.

L’article 160 de la loi électorale stipule que le collège électoral du Comité Exécutif de la ville de Kigali comprend des membres du Conseil de la ville de Kigali, les membres du Conseil des districts qui composent la ville de Kigali, et les membres du Bureau de tous les secteurs de la ville. (Fin)

 

Déplacés en RDC: les témoignages des survivants soulignent la brutalité des milices

By admin

Kigali: Deux mois après que des centaines de milliers de personnes ont fui la violence dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), les humanitaires de l’ONU ont averti vendredi que les milices armées continuent de rendre leur retour impossible.

Lors d’une conférence de presse à Genève, le porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Babar Baloch, a déclaré que le personnel de l’agence avait entendu de nombreux témoignages de personnes dont des membres de la famille avaient été tués dans la province de l’Ituri.

Le grave sous-financement de l’aide humanitaire et l’insécurité causée par les groupes Hema et Lendu ont rendu un nombre croissant de personnes vulnérables et incapables même de rentrer chez elles pour aller chercher les produits de première nécessité, a-t-il déclaré.

«Ces gens ne peuvent même pas revenir», a dit M. Baloch. « Beaucoup d’entre eux ont signalé que des personnes qui ont essayé – ou des membres de leur famille qui ont essayé – de retourner dans leurs villages et dans leurs maisons auraient été attaquées et tuées », a-t-il ajouté.

Des preuves de décapitations, plusieurs massacres

Les communautés Hema et Lendu ont un passé de violence extrême en Ituri. Fin juin, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a fait état d’attaques contre « plusieurs villages » dans les territoires de Djugu et Mahagi, où les enquêteurs ont trouvé des preuves de plusieurs massacres où certaines victimes avaient été décapitées.

Les informations recueillies par l’ONU « semblent indiquer que malgré le fait que les agresseurs appartiendraient à une communauté et les victimes à d’autres, il semble y avoir d’autres motifs politiques et économiques sous-jacents aux agressions », avait alors déclaré le HCDH dans une déclaration.

Lors des dernières violences, les attaques et contre-attaques ont forcé les personnes à fuir le territoire de Djugu, a indiqué le HCR, ajoutant que les deux communautés auraient formé des groupes d’autodéfense et commis des meurtres pour se venger.

«Rien qu’au cours des trois dernières semaines de juin, plus de 145.000 personnes nouvellement déplacées ont cherché refuge et assistance dans les sites de déplacement à travers l’Ituri, tandis que 215.000 auraient fui vers les zones voisines », a indiqué M. Baloch. « Les difficultés d’accès dans certains endroits et l’étendue de la zone que les gens ont fuie font que le chiffre réel est difficile à vérifier».

«Depuis, des milliers de personnes ont continué à fuir, bien qu’à un rythme moindre », a-t-il ajouté.

Alors que la plupart des déplacés ont trouvé refuge dans des communautés d’accueil, des dizaines de milliers d’entre eux ont été contraints de trouver refuge là où ils le pouvaient.

«La peur et la misère » prévalent dans les camps de déplacés, a insisté M. Baloch, ajoutant que beaucoup «sont obligés de dormir à la belle étoile».

A Drodro, une ville relativement petite qui a vu sa population tripler en quelques semaines seulement, « les écoles et les églises locales se sont transformées en grands dortoirs sordides », a-t-il dit, notant que le HCR a construit des hangars d’urgence pour ceux qui dorment à découvert et des abris individuels pour les plus vulnérables.

Le financement de cette crise humanitaire reste toutefois très faible et le HCR lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle propose d’autres financements et permette aux organisations humanitaires de fournir une assistance de base qui sauve des vies.

Depuis le début de l’année, le HCR n’a reçu que 32% des 150 millions de dollars nécessaires à ses opérations.

Les efforts contre Ebola entravés par les déplacements massifs

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les déplacements massifs de personnes « en fuite » ont également entravé les efforts de lutte contre l’épidémie du virus Ebola qui sévit depuis un an.

Les dernières données de l’agence des Nations Unies pour la santé publiées jeudi indiquent un total de 2.842 infections à Ebola et 1.905 décès dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu en RDC, avec un taux global de décès de 67%.

«Les centres de traitement (Ebola) sont opérationnels et le scénario des personnes – une population très mobile en fuite – est sous-jacent à cette réponse depuis le début, c’est pourquoi il est si difficile d’y mettre fin», a déclaré Christian Lindmeier, porte-parole de l’OMS. (Fin)

Umutungo utimukanwa ugurishwa muri cyamunara uherereye I Nyagatare (1)

By Makuruki

Ushinzwe kugurisha ingwate aramenyesha abantu bose ko tariki ya 27/08/2019 guhera saa cyenda z'amanywa (15h00), azagurisha muri cyamunara umutungo utimukanwa ubaruye kuri UPI: 5/02/10/07/133.

Uyu mutungo uherereye mu kagari ka Nyagatare, umurenge wa Nyagatare, akarere ka Nyagatare mu ntara y'Iburasirazuba.

Ukeneye ibindi bisobanuro wahamagara kuri nimero ya telefoni: 0787896889/0733634707

Soma itangazo ryose hano:

  • August 20th 2019 at 10:06

Gasabo: Abakekwaho kwica umugabo wasanzwe mu modoka batawe muri yombi, harimo n'umugore we

By Bikorimana Alexis

Mu gitondo cyo kuri uyu wa mbere nibwo mu karere ka Gasabo mu murenge wa Kinyinya, hasanzwe umurambo w'umugabo uri mu modoka hatazwi uwamwishe.

Urwego rw'igihugu rw'Ubugenzacyaha (RIB) rwatamgajeko abishe uyu mugabo bamaze gutabwa muri yombi harimo n'umugore we.

RIB ibinyujije ku rukuta rwayo rwa Twitter yagize iti, “Iperereza ry'ibanze ku murambo wasanzwe mu modoka mu mudugudu wa Rubingo, Akagari ka Kagugu, Umurenge wa Kinyinya, rimaze kugaragaza ko ari uwa Callixte Ndahimana ukomoka mu karere ka Kamonyi akaba yari atuye mu mudugudu wa Rubingo. Abakekwa kumwica bafashwe barimo n'umugore we.”

Ngo igishobora kuba cyihishe inyuma y'urupfu rw'uyu mugabo ni amakimbirane yari asanzwe ari mu muryango.

Yakomeje igira iti “Impamvu ikekwa yatumye bamwica ni amakimbirane yari afitanye n'umugore we. Iperereza rirakomeje.”

Abaturage nibo babonye imodoka iparitse igihe kirekire barebyemo basanga harimo umurambo w'umugabo niko gutabaza.

JPEG - 79 kb
Abaturage basanze umuntu yapfuye
JPEG - 41.3 kb
Abakekwaho kwica Callixte batawe muri yombi

#Kwitaizina2019: Tony Adams, Louis Van Gaal, Ne-yo... mu bategerejwe mu Rwanda

By Bikorimana Alexis

Umuhango wo kwita izina ingagi utegerejwe kuwa 06 Nzeri 2019, utegerejwemo ibyamamare mu mupira w'amaguru nk'uwabaye kapiteni wa Arsenal FC,Tony Alexander Adams ndetse n'uwahoze atoza amakipe nka Bayern Munich, Ajax Amsterdam, FC Barcelona, Ikipe y'Igihugu y'u Buholandi na Manchester United, Louis Van Gaal.

Ibi byatangajwe kuri uyu wa kabiri mu kiganiro n'Itangazamakuru ku mitererere y'umunsi nyiri'izina w'ibirori byo kwita izina ingagi bitegerejwe kuwa 06 Nzeri 2019.

Si aba bategerejwe mu Rwanda gusa kuko hari n'abahanzi bakomeye bazataramira Abanyarwanda ku itariki 07 Nzeri 2019.

Mu bahanzi bazaza harimo icyamamare muri Amerika, Ne-Yo ndetse n'umuhanzi w'Umunyarwanda ukunzwe na benshi uba muri Amerika, Ngabo Medal (Meddy).

Nubwo Meddy na Ne-Yo bazataramira abanyarwanda n'abitabiriye uyu muhango wo kwita izina, biteganijwe ko nabo bazita abana b'ingagi amazina.

Umuyobozi Mukuru mu Kigo cy'Igihugu cy'Iterambere RDB, ushinzwe ubukerarugendo, Belise Kaliza yavuze ko mu kwita izina k'uyu mwaka harimo ibikorwa byinshi binyuranye aho nyuma yo kwita aba bana b'ingagi hazaba igitaramo gikomeye ku itariki 7 z'ukwa cyenda.

Uyu ni umwe mu musaruro w'ubufatanye buri hagati y'u Rwanda n'ikipe ya Arsenal binyuze muri Visit Rwanda. 71% by'abana ba Arsenal ku isi ntibari bazi ko u Rwanda ari ahantu heza hafite ibyiza nyaburanga ku buryo bahasura. Gusa nyuma y'umwaka umwe amasezerano asinywe ubu hafi 1/2 cy'abafana b'iyi kipe bamaze gusobanukirwa n'ubwiza bw'u Rwanda.

Tony Alexander Adams uzitabira ibirori byo kwita izina ni umwe muri ba myugariro beza ikipe ya Arsenal yagize akaba yaranayibereye Kaiteni.

Umwaka ushize mu muhango wo kwita izina haje ibyamamare birimo umukinnyi w'umunya-Cameroun na Arsenal, Laureano Bisan Etamé-Mayer, umuhanzi ukomeye muri Amerika ufite inkomoko muri Senegal, Akon, Uwahoze ayobora Nigeria , Dr. Olusegun Obasanjo, Ambasaderi wa Amerika mu Rwanda, ...

Muri uyu mwaka biteganijwe ko abana b'ingagi 25 ari bo bazitwa amazina. Kugeza ubu ingagi z'u Rwanda zigenda ziyongera aho imibare igaragaza ko nyuma ya 2015-2016 hamaze kwiyongeraho 26%.

JPEG - 59.5 kb
Abanyamakuru bitabiriye iyi nama

Basketball Africa League: REG BBC yisanze mu itsinda rya 5 ririmo ikipe ihagarariye Uganda

By Makuruki


REG BBC yashyizwe mu itsinda rya 5 mu mikino y'ijonjora rya mbere mu irushanwa ry'amakipe yatwaye ibikombe ku mugabane w'Afurika rya “NBA & FIBA Basketball Africa League Qualifiers” izaba guhera muri Nzeri kugeza mu Kuboza 2019.

Iri rushanwa rizaba rikinwa ku nshuro ya mbere ryateguwe n'Ishyirahamwe ry'umukino wa Basketball muri Leta zunze Ubumwe z'Amerika “NBA “ku bufatanye na FIBA ku nkunga ya Jordan Brand ndetse na Pepsi.

REG BBC izaba ihagarariye igihugu cy'u Rwanda muri iri rushanwa iri mu itsinda rya 5 hamwe n'ikipe izaba ihagarariye Ethiopia, Eritrea, Somalia, South Sudan ndetse na Uganda.

Iyi mikino y'amajonjora izakinwa n'amakipe 48 azaba agabanyije mu matsinda 8, aho amakipe abiri muri buri tsinda ahwanye n'amakipe 16 azahita abona itike yo gukina ikiciro gikurikiyeho (2nd Round).

Aya makipe uko ari 16 azashyirwa mu matsinda abiri aho buri tsinda rizaba rigizwe n'amakipe 8, aha amakipe 3 ya mbere yo muri aya matsinda abiri (6) aziyongera ku yandi makipe 6 yo yamaze kubona itike abe amakipe 12 azakine irushanwa rya “The Basketball Africa League” biteganyijwe ko rizatangira muri Mutarama 2020.

Inkuru y'Imvaho ivuga ko aya makipe 6 yamaze kubona iyi tike azava mu bihugu (6) ari byo Angola, Nigeria, Senegal, Tunisia, Misiri na Maroc.

Nk'uko bitangazwa na FIBA, iyi mikino izabera mu migi irimo Cairo (Misiri), Dakar (Sénégal), Lagos (Nigeria), Luanda (Angola), Rabat (Maroc) n'umwe hagati ya Monastir cyangwa Tunis (Tunisia).

Aya makipe uko ari 12 azakina irushanwa rya “The Basketball Africa League”, azashyirwa mu matsinda 2, amakipe atatu ya mbere muri buri tsinda (Super 6) azabona itike yo gukina imikino ya “Playoffs” azahura hagati yayo kugira ngo haboneke amakipe ane azakina irushanwa risoza “BAL Final Four” rizabera i Kigali mu Rwanda mu 2020.

Mu mabwiriza agenga iri rushanwa ni uko buri kipe igomba kuba igizwe nibura n'abakinnyi 8 b'abenegihugu, abakinnyi babiri bakomoka muri Afurika badakina imbere mu gihugu ndetse n'abandi 2 bakomoka hanze y'Afurika.

Uko andi makipe yashyizwe mu matsinda y'iyi mikino y'amajonjora

Itsinda rya mbere ririmo ikipe izava muri Algeria, Chad, Libya, Mauritania, Niger na Sudani. Itsinda rya kabiri ririmo ikipe izava muri Mali, Cape Verde, Gambia, Guinea Bissau, Guinea na Sierra Leone. Itsinda rya 3 rigizwe n'ikipe izava muri Cote d'Ivoire, Burukina Faso, Benin, Ghana, Liberia na Togo.

Itsinda rya 4 rizaba rigizwe n'amakipe azava muri Cameroun, Centrafrique, Congo Brazzaville, Gabon, Equatorial Guinea na São Tomé and Príncipe. Itsinda rya 6 rigizwe n'amakipe azava muri Mozambique, Burundi, Malawi, Eswatini, Tanzania na Zambia. Itsinda rya 7 rigizwe n'amakipe azava muri RDC, Botswana, Losotho, Namibia, Afurika y'Epfo na Zimbabwe naho itsinda rya 8 rizaba rigizwe n'amakipe azava muri Kenya, Comoros, Djibouti, Madagascar, Mauritius na Seychelles.

Amategeko 14 y'urukundo akwiye kuranga buri mukobwa

By Makuruki

Mu buzima bwacu bidusaba kugira amategeko cyangwa umurongo ngenderwaho kugira tugere kubyo twifuza. Iri n'ihame abantu twese duhuriyeho mu buzima, no m'urukundo rero naho n'uko. Muri iy'inkuru turibanda ku mategeko 14 akwiye kuranga umukobwa mu rukundo nkuko urubuga rwa elcrema rwa bigaragaje.

1.Wikwihutira gushaka umugabo

Gukora ubukwe ukava mu nzu ya so na nyoko ni indoto za buri mukobwa aho ava akagera. Ariko gukora ubukwe bihabanye no kubaka urugo rugakomera. Kubyitondamo no kutabihubukira ni ingenzi cyane. Wirebera ku bandi , ingendo y'undi iravuna . Wikoreshwa n'igitutu cy'abantu ngo wihutire gushaka umugabo kuko sibo bazakubakira. Gushaka umugabo ukubaka urwawe ntawe bitanyura ariko kubaka rugakomera bikaba byiza kurushaho. Nta kikwirukansa, kandi ngo iyihuse yabyaye igihumye. Niba utarabona umugabo ni uko igihe kitaragera kandi byanze bikunze uwo Imana yakugeneye arahari.

2.Ntukibeshye ko imibonano mpuzabitsina ari ikimenyetso cy'urukundo

Mu mitego myinshi abakobwa bakunda guhura nayo uyu uza mu ya mbere. Kumva ko kuryamana n'umusore ari ikimenyetso cyiza cyo kumugaragariza urukundo ni ukwibeshya cyane. Ni bangahe se baryamana nyuma bagatandukana ? Nubwo mwaryamana ntimubura gutandukana. None se uko ukundanye n'umusore muzajya muryamana ngo ukunde umugaragarize ko umukunda ? Uzajya kubaka urwawe utarabaye imbata y'ubusambanyi ? Uzubaka rukomere ?

3.Ntugategere umusore amaboko iteka

Iyi nayo ni ingeso abakobwa bamwe bakunda kugira. Mu rukundo ugasanga ibibazo bye byose agomba kubikemurirwa n'umusore w'inshuti ye. Iyo bimeze bitya uretse no kuba umubera umutwaro aho kumubera umukunzi, agaciro yaguhaga karagabanuka ndetse akagera n'aho akwinuba. Shakisha akazi cyangwa icyo gukora kikwinjiriza bizatuma akubaha kurushaho.

4.Ntuzashakane n'umusore umukurikiyeho amafaranga/ubutunzi

Abakobwa benshi bakunda kwitiranya amafaranga /ubutunzi no kuzagira umunezero mu rugo baba bagiye kubaka. Yego si mabi ariko sinayo shingiro ry'ibyishimo by'umuryango. Iyo umusore aguteretesheje amafaranga /ubutunzi, mugasezerana mukabana, akenshi iyo mugeze mu rugo agufata nka kimwe mu bintu atunze yaguze. Uzi impamvu ? Ni uko wamukunze aricyo ukurikiye kurusha urukundo wari umufitiye kandi na we yarabibonaga si impumyi. Ni byiza gushingira ku rukundo aho gushiturwa n'ibintu.

5.Ntukanywe ibisindisha

Abakobwa benshi muri iki gihe basigaye bafata ku gahiye. Uko umugabo asinda siko umukobwa yasinda. Umukobwa wasinze aragayika cyane. Umukobwa watangiye kurara mu tubari aba yatangiye kuba icyomanzi. Iyo ageze mu rwe nabwo biramugora ndetse n'uburere bw'abana be bukaba busa n'ubwa ntabwo. Bibiliya ku bayemera ivuga ko vino ari umukobanyi. Ni byiza ko wareka kunywa inzoga. Uretse no kukugayisha , inzoga zigira ingaruka nyinshi mbi ku buzima.

Bizakugora kubona umusore mukundana wiyubashye mu gihe wahindutse umusinzi ukaba inshuti ya manyinya. Kubona umugabo uhamye mwabana rugakomera bizaushaho kugukomerera kuko nta musore wapfa kwisukia umukobwa umurusha kunywa ibisindisha.

6.Ntukambare impenure, uwambaye neza agaragara neza

Kwambara neza no kwiyitaho biba muri kamere y'abagore muri rusange. Kwambara neza ni ukwambara imyambaro itagutesha ikuzo mu bandi. Iyo wambaye neza buri muntu wese aguha agaciro ukwiriye. Zirikana ko kwambara imyenda igaragaza ubwambure bwawe nayo igira ubutumwa itanga ku bakubona kandi butari bwiza. Mu Kinyarwanda abavuga ko agapfundikiye gatera amatsiko.

Nugenda werekana ubwambure bwawe umusore azakugirira ayahe matsiko kandi byose wabimweretse ? Ahubwo azakoresha imbaraga zose birangire agusambanyije ahubwo gushishikarira kukugira umugore .

Kwambara neza si ukwambara ibihenze ahubwo ni ukugirira isuku imyamabaro yawe , kumenya kujyanisha amabara, kwambara ibikubera atari ibyo wigannye bagenzi bawe kandi bitagendanye n'imiterere yawe,..

7.Ite ku mirire yawe

Abakobwa n'abagore bakunda ibiribwa n'ibinyobwa biryoherera birimo amasukari menshi. Si byiza ku buzima bw'umuntu. Nubwo ubifata wumva bifite uburyohere ninako bigira ingaruka mbi ku buzima. Uri kwikururira indwara ya diyabeti/igisukari . Ugomba gutangira kwitabira imyitozo ngororamubiri kuko igira akamaro kanini harimo kugabanya isukari mu mubiri, kuyaza ibinure mu rwego rwo kwirinda umubyibuho,...

8.Ntukifuze gukundwa nk'uko ubibona muri sinema, bitandukanye no mu buzima busanzwe

Abakobwa benshi hanze aha baba bumva bakundwa n'abasore urukundo babona muri sinema zinyuranye z'inkundo. Nyamara siko ibintu byose abakundana muri sinema bakora byashoboka cyangwa byakorwa mu buzima busanzwe. Hari amasomo twabigiraho ariko si byose.
Si buri musore wese mwakundana wabasha kuguha impano y'imodoka nkuko bikinywa mafilimi amwe n'amwe. Si buri musore wese mwakundana ngo ajye abona ubushobozi bwo kugusohokana buri gihe,…Sigaho guhora mu nzozi no kugereranya sinema n'ubuzima kuko akenshi ntibihura.
Ibi bigendana no kurebera ku bandi bagenzi bawe. Iteka ukumva umusore mukundana yagukunda cyangwa akagukorera ibyo wabonye nyirakanaka bamukorera. Ni imyumvire itariyo. Ubushobozi bw'abantu ntibungana kandi baca umugani ngo ingendo y'undi iravuna.

9.Ntukifuze kwakira gusa

Kwikunda mu rukundo iteka ukumva ko bagukundwakaza, ko umusore mukundana agomba kuvunika cyane , ko agomba guhora agutetesha ,..bituma utaryoherwa n'urukundo. Urikunda wowe ntushaka gutanga no kugaragaza amarangamutima yawe.
Umuhanga mu mibanire y'abantu Anthony Robbins yavuze ko kugira ngo umubano urambe biba byiza iyo wumva watanga byinshi kuruta uko wumva wakakira gusa. Birumvikana kuko nushyiramo imbaraga ukammwereka urukundo rutarimo imbereka, ntazazuyaza kugukorera nk'ibyo umukorera ndetse wenda akarushaho kuko yizihiwe.

10.Ntugategereze ibyishimo byawe ku bandi

Abakobwa benshi binjira mu rukundo bumva ariho bagiye kubona isoko y'ibyishimo byabo. Wikumva ko mugenzi wawe ariwe ushinzwe ibyishimo byawe. Ntuzategereze ko agukorera ibyo ushaka ngo wishime. Ibyishimo byawe ni wowe bigirira umumaro. Wimwikoreza umutwaro wo kubigushakira wowe nta ruhare ushaka kubigiramo. Urukundo nyarukundo si aho umuntu aba agiye kubonera amaronko. Ni amarangamutima muba mugomba gusangira.

11.Ntukite ku makosa gusa

Ntamuntu kuri iyi si udakosa cyangwa ngo agire ingeso zitari nziza mu maso y'abandi. Wikwita ku bibi by'umusore mukundana ahubwo mukundire ibyiza akwereka bityo uzumva urushijeho kunezezwa n'urukundo rwanyu. Nawe nturi shyashya , hari aho utamubanira neza. Wikumva ko ugomba kwita ku makosa ye. Ushobora no kuba umurusha ingeso mbi.

12.Ntugahore umwitsiritaho

Urukundo rwiza ni urutanga umwitangirizwa. Shyiramo intera mu gihe muhurira. Nubikora gutya bizabarinda kurambirana ahubwo nihacaho iminsi mudahura wumve umukumbuye ndetse wumve ugize ubwuzu bwo kumubona. Si byiza ko aho ari ariho ubarizwa, aho anyuze nguwo muri kumwe. Murambirana vuba.

13.Ntukabike inzika

Niba mugenzi wawe agukoshereje, wibiha umwanya munini kandi atari ni ikosa rikomeye. Kubabarira ni indangamuntu ku bakundana. Niba uko agukosereje ubika inzika,hari icyiza uzamubonamo ? Uzigera uryoherwa n'urukundo mukundana ? Nugera igihe cyo gushaka urumva urugo rwawe rutazarangwa n'amatiku gusa ? Yego rimwe na rimwe usanga bigoye kwibagirwa ikosa umukunzi wawe yagukoreye cyane cyane iyo ryagukoze ku mutima ariko si byiza ko wumva ko warigenderaho mu buzima bwanyu bwose ngo akabaye kose uribyutse.

14.Mufatanye

Iyo mushyize hamwe mwese mugashakira hamwe inyungu z'umubano wanyu nibwo muryoherwa .Gufatanya bigendana no guhanga udushya. Buri wese agahora yiga cyangwa ashakisha icyakongerwamo gishya mu rukundo rwanyu. Urumva ko buri wese narwana intambara yo guhanga udushya muzibera mu isi y'umunezero gusa. Umusore siwe kampala , nawe ugomba kugira ibishya uhanga mu rukundo rwanyu.

Uganda: Ikamyo itwara ibikomoka kuri peteroli yaturitse abantu 18 bahasiga ubuzima

By Makuruki

Polisi yo mu Burengerazuba bwa Uganda yatangaje ko abantu 18 bapfiriye mu mpanuka y'imodoka itwara ibikomoka kuri peteroli.

Iyi mpanuka yabaye ubwo iyi kamyo yataga umuhanda ikagonga izindi enye (4) nyuma igaturika.

Nyuma y'iyi mpanuka yabaye ku cyumweru mu mujyi wa Kyambula, amaduka asaga 20 yafashwe n'inkongi y'umuriro arashya arakongoka.

Polisi yasabye ababuriye ababo muri iyi mpanuka gutanga ibyangombwa byabo na ADN kugira ngo babashe kumenya imirambo y'ababo.

Ni mu gihe hari abahiye cyane ku buryo utapfa kumenya uwo ariwe.

Ibi bije nyuma nyuma y'iminsi mike ikamyo itwara ibikomoka kuri peteroli ihitane abasaga 80 mu gihugu cya Tanzania ubwo ikamyo yamaraga kugwa abaturage bakazana amajerekani ngo bavome ikabaturikana.

PNG - 372.6 kb
Amakamyo akomeje guhitana abantu benshi mu karere

Ikibanza kigurishwa muri cyamunara giherereye Nyabihu (3)

By Makuruki

Ushinzwe kugurisha ingwate aramenyesha abantu bose babyifuza ko tariki ya 22/08/2019 guhera saa tanu za mugitondo (11h00) azagurisha muri cyamunara ubutaka bufite UPI: 3/04/04/03/1445.

Iki kibanza giherereye mu kagari ka Gihogwe, umurenge wa Kabatwa, akarere ka Nyabihu mu ntara y'Uburengerazuba.

Ukeneye ibindi bisobanuro wahamagara kuri nimero ya telefoni: 0788541023/0785377374.

Soma itangazo ryose hano:

  • August 19th 2019 at 11:11

Barack Obama azasura Uganda mu mpera z'uyu mwaka

By Makuruki

Uwahoze ari Perezida wa Leta Zunze Ubumwe za Amerika, Barack Obama azagirira uruzinduko muri Uganda mu kwezi k'Ukuboza mu kwizihiza Isabukuru y'imyaka 400 hatangijwe ubucakara ku banya-Afurika

Obama ufatwa nk'umwe mu bagaragaza ko ubucakara ku birabura bwarangiye, niwe mwirabura wa mbere wabonye umwanya ukomeye muri Amerika ubwo yahabwaga kuyobora iki gihugu cy'igihangange ku isi.

Umuyobozi w'ikigo cya Abkrah Institute akaba ari nawe uhagarariye ibi birori, Dr. Maxime Ankrah yavuze ko iyi nama igamije guhuriza hamwe abanya-Afurika no kuzana Abakomoka kuri uyu mugabane baba inyuma yawo.

Ankrah ati, “Hari impamvu dushaka itangiriro rishya, uyu ni umuhamagaro w'abanya-Afurika kugira ngo twongere dutekereze kubo turi bo, turengere ubudasa bwacu, indangagaciro n'umuco byacu.”

Dr. Akrah yavuze ko Obama ari umwe mu bantu bazatanga ikiganiro muri iki cyumweru cy'ibyishimo. Uyu mugabo kandi ngo ni inshuti magara y'umubyeyi wa Obama.

Umutoza Mashami Vincent yongerewe amasezerano yo gutoza ikipe y'igihugu 'Amavubi'

By Bikorimana Alexis

Umutoza Mashami Vincent yongerewe amaseserano y'umwaka umwe atoza ikipe y'igihugu Amavubi nyuma y'ibiganiro FERWAFA imazemo iminsi na MINISPOC.

Kuri uyu wa mbere nibwo hatangajwe ko umutoza Mashami Vincent wari wararangije amasezerano ye mu mpera za Nyakanga uyu mwaka ko yongerewe aasezerano.

Yongerewe amasezerano nyuma y'amakuru y'ibihuha menshi yagiye acicikana avuga ko umutoza wa police FC Haringingo Francis ariwe ushobora guhabwa gutoza ikipe y'igihugu mu gihe ababishinzwe bakiganira n;umwongereza wanyuze muri iyi kipe Stephen Constantine.

Stephen Constantine ni umwe mu batoza bitwaye neza mu mavubi kuko ubwo yatozaga iyi kipe nibwo yagize umwanya mwiza ku rutonde ngarukakwezi rwa FIFA.

Mashami vincent ahawe iyi kipe mu gihe habura iminsi mike igatangira urugendo rwo gushaka itike iyerekeza Qatar mu 2022 mu gikombe cy'isi.

Umukino wa mbere Amavubi azajya muri Sychelles kuwa 02 Nzeri 2019 mu gihe uwo kwishyura uzaba tariki ya 10 Nzeri uyu mwaka.

Imikino ikipe y'igihugu Amavubi igomba gukina mbere yo gusoza uyu mwaka

Gushaka itike y'igikombe cy'isi

02/09/2019: Seychelles vs Rwanda
09/09/2019: Rwanda vs Seychelles

Gushaka itike ya CHAN

20/09/2019: Ethiopia vs Rwanda

18/10/2019: Rwanda vs Ethiopia

Gushaka itike ya CAN 2021

11/11/2019: Mozambique vs Rwanda

19/11/2019: Rwanda vs Cameroun

Ikinyuranyo cy'amafaranga yishyurwa Mituweli n'ayo RSSB itanga ntibihura

By Bikorimana Alexis

Ikigo cy'Igihugu gishinzwe ubwitegenyirize bw'abakozi (RSSB) kivuga ko gisohora amafaranga menshi mu kwishyurira abanyamuryango bakoresha ubwisungane mu kwivuza (Mutuelle de Sante) ugereranije n'ayo baba batanze.

Ibi RSSB yabitangaje kuri uyu wa mbere tariki ya 19 Kanama 2019 mu kiganiro n'abanyamakuru cyagaragazaga ishusho y'iki kigo mu mwaka w'ingengo y'imari warangiye (kuva muri Nyakanga 2018-Kamena 2019.)

Muri uyu mwaka iki kigo cyagize urwunguko ruri hejuru kuko binjije agera kuri miliyari 1000, bivuze ko hiyongereyeho 13% ugereranije n'umwaka wari wabanje. Ku ntego iki kigo cyari kihaye harenzeho 12%.

Umuyobozi mukuru wa RSSB, Tusabe Richard avuga ko bishyuye amafaranga menshi ugereranijwe n'ayatanzwe n'abanyamuryango ba Mituweli de Sante.

Yagize ati, “Hari ikinyuranyo kinini, miliyari hafi 20 y'ikinyuranyo hagati y'ayo abaturage batanga n'ayo tubishyurira. Mu mwaka ushize abanyamuryango batanze amafaranga agera kuri miliyari 33, ariko twe (RSSB) twishyuye agera kuri miliyari 47.”

Ni izihe ngamba zihari zo kugabanya iki cyuho kiri hagati yatangwa n'abaturage ndetse n'ayishyurwa na RSSB?

Leta ntifite gahunda ya vuba yo kongera amafaranga y'ubwisungane mu kwivuza kugira ngo igabanye intera ndende y'amafaranga yishyurira abaturage ahubwo izashaka amafaranga inyuze mu bundi buryo.

Mu ngamba zafashwe harimo no gukorana n'ibindi bigo nka Telecom na polisi, haracyari ikibazo cyo kumenya aho andi mafaranga azava mu gihe aba bafatanyabikorwa batanga atarenze kuri miliyari 10 kandi hakenewe izigera kuri 20 kugira ngo atangwa n'abaturage ahure n'ayo RSSB ibishyurira.

Ku bijyanye n'abakozi ba RSSB bivugwa ko badashoboye aha Tusabe Richard yavuze ko atari byo ko ahubwo ikiriho ari ugushaka uko bakongererwa ubushobozi yaba mu guhabwa amahugurwa no kubahemba neza.

Tusabe ati, “Icyo dusaba ni imiyoborere y'abakozi, ese iyo akoze ikosa bigenda gute? Ese arambagizwa ate? Uyu munsi inzira iragoye. Kugira ngo nguhane biragoye kuko bisaba ngo ubanze wandike? N'ibindi bidukumira mu mikorere yacu.”

Ntiyiyumvisha uko umukozi ashobora guhembwa ibihumbi bitarenze 800Frw ngo acunge miliyari 1000, ati, “Umukozi ucunga miliyari 1000Frw kandi ahembwa ibihumbi 800Frw urumva ko bigoye…Umusaruro uzavamo nawe urawumva.”

Umwaka ushize w'ingengo y'imari iki Kigo gishinzwe Ubwiteganyirize bw'abakozi RSSB kinjije amafaranga y'u Rwanda miliyari 45, muri uyu kinjiza miliyari 48 mu gihe kihaye intego yo kwinjiza miliyari 57 mu mwaka utaha.

❌