WebRwanda.com

🔒
❌
There are new available articles, click to refresh the page.
Today — November 17th 2019IGIHE - Version Française

Des officiers sortis de l'Académie militaire de Gako ; Kagame prêche respect mutuel, échanges entre pays voisins

By Jovin Ndayishimiye

« Au nom de pouvoirs m'octroyés par la Constitution rwandaise, je vous élève au grade de sous lieutenant des RDF », a déclaré solennellement Paul Kagame en ce 16 novembre 2019 félicitant ces centaines de jeunes gens pour « avoir choisi une carrière militaire noble… une profession essentielle ».

« L'armée est le garant de la sécurité des réalisations des citoyens rwandais et des Rwandais, y compris vous officiers. L'Armée participe aux activités de développement et veille à la paix et la sécurité sociales nécessaires pour qu'il ya développement et progrès social », a-t-il dit ajoutant néanmoins que quand bien même cette carrière n'est pas à risque, « c'est un métier qui demande de l'abnégation et du patriotisme héroique. C'est une carrière pour ceux qui veulent lutter corps et âme pour leur patrie ».
Les nouveaux officiers sont promus après une formation militaire académique de quatre ans pour les uns (50 parmi eux) et de douze mois pour les autres.

Une armée professionnelle pour le règne de la paix

Kagame a circonscrit les responsabilités qui attendent les nouveaux officiers : recherche et dynamisation de la paix et de la bonne entente sociale.
« La Paix n'est pas servie facilement. Il faut lutter pour son règne. Il y a plusieurs façons d'y arriver. Il y a une façon relative au mode de formation que vous avez reçu. Ici, je suis sûr que ça vous sera facile de faire régner cette paix. Nous allons vivre en bonne intelligence entre nous tout en cultivant les bonnes relations avec les pays voisins avec des aspirations de respect mutuel, d'échanges commerciaux équitables », a dit Paul Kagame à ses cadets, ne voulant pas aller plus loin pour évoquer les actuelles relations difficiles entre le Rwanda d'une part et l'Uganda et le Burundi voisins d'autre part.

C'est clair que Kagame connaissait son audience. « Qu'on le veuille ou non, il y a quelque part des incompréhensions passagères qui surgissent entre voisins. Je vous invite à mettre en pratique les leçons de résolution pacifique des conflits que vous avez apprises tout au long de votre formation », a-t-il dit montrant qu'il a hâte de voir les contentieux ugandais et burundais se terminer pour qu'ils ne continuent pas de distraire les citoyens rwandais occupés à produire plus pour changer leur mode de vie.

Le Commandant du Camp Gako, le Gén. Ephrem Rurangwa, a décrit les profils des cadets dont 29 jeunes filles. « Ces jeunes officiers ont suivi des carrières d'agents de santé, d'ingéniérie mécanique, de médecine générale, de sciences sociales et militaires », a dit le général commandant cette académie militaire de Gako.

IGIHE

Le FMI revoit à la hausse ses prévisions de croissance pour le Rwanda

By Jovin Ndayishimiye

Aussi, selon le FMI, la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.

« Le Rwanda a connu une croissance supérieure à 10% au premier semestre 2019. Toutes les principales indications montrent une croissance continue », a déclaré Laure Redifer, responsable de la mission du FMI au Rwanda à Kigali.

Justifiant cette croissance, Laure Réfugier a citer de grands projets de construction entrepris par l'État rwandais, une augmentation des emprunts privés et une activité accrue dans les secteurs du tourisme et des transports.

Selon l'économiste en chef de la banque centrale rwandaise, Thomas Kigabo, les recettes touristiques se sont élevées à 380 millions de dollars en 2018 et les recettes de projets du gouvernement à 405 millions de dollars.

A noter qu'une équipe du FMI, conduite par Laure Redifer, a séjourné à Kigali du 31 octobre au 13 novembre 2019 pour mener des discussions sur le premier examen du programme appuyé par l'Instrument de consultation politique du Rwanda.

Financial Afrik

Rwanda – Burundi : Les Evêques Catholiques plaident pour la population

By Jovin Ndayishimiye

Ces prélats catholiques qui déplorent la restriction de la liberté de circulation des biens et des personnes entre leurs pays frères, le Rwanda et le Burundi appellent de leurs vœux la normalisation des relations diplomatiques pour le bien de leurs populations respectives.

Dans le neuvième point du communiqué de presse publié le 14 mars 2019, sanctionant leur séance plénière ordinaire du 11 au 14 mars 2019 à la Procure d'Accueil de Saint-Charles Borromée à Ngozi, ces archevêques et évêques, membres de l'ACOREB, avaient formulé le même appel.

L'ombre est dans leurs relations depuis 2015

Le chef de l'Etat burundais accuse le Rwanda d'être à l'origine de la crise que traverse le Burundi depuis avril 2015. Dans une lettre ayant fuité sur les réseaux sociaux et dont l'authenticité a été confirmée à l'AFP par une source au sein de la présidence, M. Nkurunziza a accusé le Rwanda, comme il l'a déjà fait à de nombreuses reprises, d'être à l'origine de la crise que traverse le Burundi depuis avril 2015.

Il a soutenu notamment que son voisin recrute et soutient de jeunes réfugiés burundais qui tentent ensuite de “déstabiliser” le Burundi.Nkurunziza, qui accuse régulièrement le Rwanda d'être le “cheval de Troie” de l'ancien colon belge et de l'Union européenne, estime que c'est au terme d'un sommet régional que le gouvernement pourra participer à un dernier round du dialogue inter-burundais de sortie de crise.

Le Rwanda accuse le Burundi de constituer la base arrière des rebelles qui attaquent le Rwanda. De là, Kigali accuse son voisin d'être derrière les attaques armées menées dans certaines localités rwandaises frontalières du Burundi.

La tension politique entre le Rwanda et le Burundi fait partie des problèmes qui minent l'intégration de la Communauté de l'Afrique de l'Est, l'EAC.

Pour Christopher Kayumba, professeur à l'Université du Rwanda, cité par le DW, seul le renforcement de la démocratie dans les pays peut ramener la stabilité dans la région.

Renaissance.actu

Gén. Alexis Kagame parle d'attaque de Bweyeye ; des troupes burundaises amassées à la lisière de Nyungwe-Kibira

By Jovin Ndayishimiye

Ces gens ont été interceptés par l'Armée Rwandaise à la lisière du Parc National de Nyungwe au point dénommé Ninzi. Il a été entendu beaucoup d'échanges de coups de fusils.

Certains habitants de cette colline Ninzi interrogés par la presse ont dit eux aussi avoir entendu ces coups de feu nourri vers minuit. "Mais nous n'avons pas su de quelle direction cela provenait", ont-ils confié.

"Cela a duré une heure et demi. Quand cela s'est tu, nous sommes retournés au lit", a dit ce paisible habitant de Bweyeye.
Le Général Alexis Kagame est revenu sur la bravoure des habitants du voisinage du parc de Nyungwe qui dans un passé récent ont capturé les rebelles qui s'y étaient infiltrés.

"Ils ne se sont donc pas avoués vaincus et ont pensé avec erreur que cette fois-ci était la bonne", a-t-il dit au Conseil de sécurité du district Rusizi de ce vendredi 15 novembre.
Il a encouragé les citoyens habitant le long de la frontière avec la Burundi d'être assez vigilants et de dépister des voyageurs louches qui tentent de passer la frontières par des voies non officielles.

Cette attaque fait suite au lancement d'une grenade explosive le 19 octobre dernier, dans la ville de Kamembe et qui a blessé quatre personnes. Quatre personnes ont été arrêtées soupçonnées de participer à la commission de ce crime.
Une recherche active entreprise par la Police Nationale a pu se conclure par l'arrestation de ces présumés coupables Nikuzwe Simeon,38 ans, Matakamba Jean Berchmas, 57 ans, Ntibiramira Innocent,43 ans, Byukusenge Jean Claude,33 ans. Au cours de la perquisition opérée à leur domicile, il a été saisi 4 fusils, des treillis militaires, 4 grenades et beaucoup de munitions.

Au cours de son discours à l'occasion de la prestation de serment des nouveaux dignitaires du régime, ministres et hauts commandants d'armée, le Président Paul Kagame a promis une grande facture dans la répression de ces troubleurs de l'ordre public.

Entretemps des internautes font état de troupes burundaises et matériel de guerre amassés à la frontière rwando burundaise.

IGIHE

Le Rwanda demande le report de la date de la rencontre du suivi des accords de Luanda

By Jovin Ndayishimiye

Après la première rencontre de Kigali du 16 septembre dernier, la seconde devait se tenir à Kampala le 18 octobre. Il est rapporté que cette réunion n'a pas été annoncée par Kampala qui a laissé la presse ugandaise commenter le fait qu'elle avait été reportée à une date ultérieure.

Kigali dit avoir été pris de court, qu'à cette date les négociateurs rwandais sont appelés à un autre agenda.

"Comme c'est l'Uganda qui dit accueillir cette rencontre, c'est bien lui qui devra proposer une nouvelle date de la rencontre", a confié à IGIHE, le Ministre rwandais de la Coopération internationale, Olivier Nduhungirehe qui trouve que tout le protocole de cette réunion tient à la partie ugandaise qui proposera une date approuvée par les deux parties.

Réagissant sur son compte twitter, le Porte-parole du Gouvernement ugandais, M. Ofwono Opondo a annoncé avoir reçu la correspondance de Kigali via son ambassadeur à Kampala.
"Le rwanda a demandé le report de la date de la rencontre. Nous allons lui annoncer la nouvelle date", a twitté Opondo.

IGIHE

Une opinion publique suggère le renforcement de la répression des crimes de viol de mineures au Rwanda

By Jovin Ndayishimiye

Cette révision concerne les crimes de viols sur mineures pour lesquels les peines ont été alourdies. Ainsi, un viol sur une mineure de moins de 18 ans sera passible de 20 à 25 ans de réclusion. Par contre quand le viol est commis sur une mineure de moins de 14 ans, c'est la perpétuité ; une peine qui ne peut être commuée. cela vaut de même pour un viol suivi d'inoculation de MSTs incurables ou de forcer la mineure à vivre comme sa femme par le violeur.

Cette révision à la hausse des peines de crimes de viols n'a pas eu un impact souhaité, du moins pour le moment. En 2016, on a dénombré 17.000 mineures qui ont porté des grossesses non désirées partout dans le pays. En 2018, les mêmes statistiques du ministère de la santé ont montré que ce chiffre a augmenté jusqu'à 19.000.

Cette situation inquiétante a été commentée par le Chef de l'Etat Paul Kagame devant les magistrats du pays, le 5 novembre dernier, alors qu'il procédait à l'inauguration de la nouvelle année judiciaire.

"Le renforcement des instruments judiciaires n'a pas impacté sur la réduction du nombre de crimes de viol. Le judiciaire fait son travail mais cela n'a pas courbé la tendance de ce problème. Je pense que nous devons renforcer davantage des outils de lutte contre ce fléau. Je laisse la diligence aux experts", avait alors déclaré Paul Kagame.

Perpétuité ou perpète et isolement ?

Il est triste de voir que les adolescentes qui tombent enceintes de cette façon sont abandonnées à elles seules. La plupart ne recevant pas l'aide des auteurs de ces grossesses quand elles viennent à terme, cassant ainsi l'avenir de ces enfants.

Ces adolescentes expriment leur dépit face aux auteurs de leurs malheurs.

"Je souhaiterais voir puni mon ancien partenaire qui m'a abandonné complétement. Il faut que ces personnes comprennent qu'il faut respecter la valeur d'une personne. Quand vous punissez une personne pour le crime qu'elle a commis, ses camarades apprennent à ne pas faire comme lui", a dit cette adolescente -mère rencontrée au Centre de Marembo en district urbain de Kicukiro. Le Centre en soi accueille des enfants portant des grossesses non désirées en difficultés familiales.

Nicolette Nsabimana, Directrice du Centre de Marembo explique en partie pourquoi les statistiques des grossesses non désirées.

"C'est parce que les adolescentes osent parler depuis qu'une campagne de sensibilisation court contre ce crime", a-t-elle dit trouvant qu'auparavant il y avait une culture du silence qui favorisait les criminels, souvent parentés aux victimes.

Pour elle, il faut que la loi prescrive une clause ordonnant un affichage public du criminel de viol par le biais des nouvelles technologies de l'Information. Elle trouve que le fait de l'emprisonner revient à le cacher de l'opinion publique qui n'en tire pas une leçon.

Mme Nsabimana part de la pratique occidentale qui fait porter un collier électronique à un détenu relâché provisoirement et qui contrôle ses mouvements. Elle trouve qu'une solution similaire devrait être faite au criminel de viol. "Cela servirait de leçon aux potentiels criminels. C'est une prévention de ce crime", a-t-elle dit précisant qu'il lui serait ainsi privé de mouvement de fréquenter les stades de jeu, les cathédrales et autres places de prières, les places de marché, les salles de classes.

Un juriste du nom de Ndengeyingoma relève un caractère de fausses croyances criminelles d'une certaine opinion rurale rwandaise qui part du fait que certaines gens ayant attrapé certaines maladies, croient qu'il faut violer les enfants pour se guérir de ces maladies.

En d'autres termes, la répression de ce crime doit s'accompagner d'une large campagne de sensibilisation contre ce crime à la base communautaire afin de vaincre ces fausses idées ancrées dans la conscience de certaines gens. Cela se ferait-il donc sous forme de prévention de ce crime.

L'Organe National RIB chargé des Investigations criminelles a publié les statistiques de ce crime. Au cours de l'année budgétaire 2016-17, 2091 plaintes de ce crime ont été reçu contre 3512 pour 2018-19.

Ils sont actuellement 3417 criminels et présumés coupables de viol pour 2018-19. Ils étaient 3001 en 2017-18 et 2092 en 2016-17.

IGIHE

On recherche les jeunes performants en handball et autres sports collectifs

By Jovin Ndayishimiye

Cette action a eu lieu au terrain de football du Centre des Jeunes de Kimisagara, quartier Sud de Kigali. Les adolescents de secteurs Gitega, Muhima et Kimisagara ont montré leurs talents sportifs dans les disciplines de Foot, Volley, Hand et Baskeball.

Commencé dans les District Gicumbi, Musanze, Gakenke et Burera au nord du Pays, Nyanza et Ruhango en Province du Sud et Karongi, Rusizi, Nyamasheke, Rubavu en Province de l'Ouest, cet exercice va continuer dans le district de Bugesera, Est.

Il est rapporté que les élèves sélectionnés sous la supervision d'un inspecteur de Police entraineur de Police handball Club, IP Antoine Ntabanganyimana, seront mis à la disposition du Ministère de l'éducation qui les affectera dans les établissements scolaires ayant la capacité d'éclore leurs talents.

Cette sélection sera également menée pour les jeunes talents en basketball qui partira du District de Rubavu. Elle est conduite par le dépisteur de jeunes talents, Moise Nutokambali.

IGIHE

Le Prix de la haine

By Jovin Ndayishimiye

En tant que commerçant à la recherche d'un acheteur, le vendeur s'est précipité pour me demander ce que je voulais.
Je lui ai répondu que je voulais juste une tasse de haine, il a souri et m'a demandé si j'avais les moyens de me la procurer.
'Combien coûte une tasse, ai - je demandé ? Hmmmmm ! Il inspira profondément puis commença :

Cela vous enlèvera tout d'abord votre paix intérieure.

Cela vous donnera des soucis incurables.
Cela va détruire l'état de votre coeur.
Vous serez profondément amer chaque fois que vous verrez la personne que vous détestez.
Lorsque les autres la célèbrent, vous chercherez toujours une raison de la dénigrer.
Vous serez tellement contrarié, faible et chaque fois que vous verrez la personne.
Chaque fois qu'elle rit, vous pleurerez.

Pendant que les autres sont en train de planifier leur avenir, vous serez occupé à chercher comment la réduire à néant
L'Esprit de Dieu vous quittera et vous deviendrez le temple des démons où résident les démons.

Vous commencerez à avoir différents problèmes de santé tels que l'hypertension artérielle, le diabète, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer, les maladies du foie, les maladies du rein, la jalousie, l'envie, les rancœurs, etc. Pire encore, les prières ou les drogues ne peuvent pas vous aider beaucoup parce que vous avez désobéi aux lois naturelles et surnaturelles.
Vous mourrez avant votre temps prévu et vous irez en enfer.

Le vendeur comptait toujours ce que me coûterait une tasse de haine lorsque je l'ai fui, réalisant à quel point la haine est NUISIBLE.
J'ai fui ainsi parce que je savais au fond de moi que je ne pouvais pas me permettre tout cela.
Je refuse de payer une somme si énorme quand je peux aimer si facilement et à moindre coût.

Frères, ne permettez à personne de vous vendre de la HAINE.
Évitez les commérages, car souvent, c'est ce que vous entendez dire au sujet de quelqu'un qui engendre la haine.
Ne mourez pas avant votre temps.

Un internaute

Rwanda : Prestation de serment des dignitaires et mise en garde contre les troubleurs de sécurité

By Jovin Ndayishimiye
Une photo de famille militaire le Commandant supreme Paul Kagame entoure a sa droite par le Gen. Jean Bosco Kazura, Chef d'Etat Major General des Armees et Innocent Kabandana, Chef d'Etat Major adjoint de l'Armee de reserve. A sa gauche, les generaux Fred Ibingira, Chef d'Etat Major de l'Armee de reserve et Jacques Musemakweli, Inspecteur general des armees,

Il s'agit de ministres nouvellement nommés aux postes dont le Général Patrick Nyamvumba à la Sécurité, l'ancienne ambassadeure du Rwanda en Russie, Jeanne d'Arc Mujawamariya à l'Environnement, Aurore Mimosa Munyangaju aux Sports, Edouard Bamporiki à la Culture et Ignacienne Nyirarukundo aux Affaires sociales. Mais c'est aussi les généraux Jean Bosco Kazura, Chef d'Etat Major Général des Armées, Fred Ibingira, Chef d'Etat Major de l'Armée de Réserve, Jaques Musemakweri, Inspecteur Général des Armées et Innocent Kabandana, Chef d'Etat Major adjoint de l'Armée de Réserve.

Sécurité d'abord et l'unisson !
Le discours de circonstance du Président Paul Kagame a beaucoup insisté sur le fait que tant qu'il reste l'élu des Rwandais, rien ne viendra troubler la tranquillité de ses citoyens. Pour lui, tous les programmes de développement, le rythme accéléré des changements sociaux entrepris ne doit souffrir d'aucune entorse.

Le President Paul Kagame prononce un discours ou il montre que la discipline de travail et de production que lui et ses proches strateges essayent d'inculquer a ses citoyens avec un certain succes ne doit souffrir d'aucune cacophonie

"Je voudrais mettre en garde certes citoyens qui sont parmi nous. Ceux-là qui se cachent derrière diverses circonstances, ceux-là qui soutiennent les étrangers avec leur motto de démocratie, de libre expression des droits politiques. Nous aussi nous poursuivons ces mêmes valeurs. Et il y va de nos responsabilités de lutter pour le règne de la démocratie, de la paix, des libertés dans notre pays. Ces revendications… non ! C'est nous, moi et toi, qui avons la primeur de remplir ces obligations. Pour ces gens làqui agissent en catimini et font du n'importe quoi et qui sont appuyés par une opinion étrangère et que, pour cela, ils bombent leurs torses… Vous allez voir de quel bois nous nous chauffons », a menacé Paul Kagame montrant qu'il existe des incompréhensions dans son équipe dirigeante de la part de ces élus à la table d'honneur. Kagame, le militaire, trouve que pour faire équipe, les membres du gouvernement doivent regarder dans la même direction idéologique, parler et agir à l'unisson sans voix discordantes.

Kagame a l'habitude d'être franc et clair. Aujourd'hui, il aura montré que le pardon ou la grâce présidentielle qu'il a accordé à certaines gens n'a pas été suivi d'effets escomptés. Kagame leur conseille de se reprendre tant qu'il est encore temps. Mais apparemment, …

L'auguste audience au Parlement donne respect et entonne l'hymne national

“Tu ne peux pas résider au pays et jouir des dividendes de la paix gagnée à un prix fort avec le sang versé durant plusieurs années et puis, à la fin, tu vas nous causer des problèmes. Nous allons vous remettre à votre place. Et ça c'est sûr ! », a-t-il tonné faisant trembler l'auguste audience.

Espace politique rwandais, non aux genocidaires et autres negationnistes
« Des gens ont trempé dans le génocide ( des Tutsi de 1994). Ils ne décolèrent pas et brandissent de plus belle l'idéologie du négationnisme de ce génocide. Ils ont été mis sous les verrous en prison. Nous leur avons accordé la grâce (présidentielle). Ils ont recommencé leur jeu malsain. Nous allons vous remettre là où vous devriez être. Et nous verrons ce que feront ces activistes de mauvais goût. Je m'adresse à ceux-là qui essaient de rééditer leurs criminels exploits de génocide. Mais ce sera sans succès car nous avons dépassé ces idéologies-lӑ », a dit Paul Kagame dans un langage qui faisait allusion au tapage médiatique que ne cesse de faire la Dame Victoire Ingabire qui cherche des echappatoires politiciennes.

Ayant constaté que son ancien parti, les FDU-Inkingi (Forces Démocratiques Unifiées) n'a pas bonne presse a la base populaire au Rwanda et qu'elle n'entend pas quitter son pays, elle a décidé de médiatiser un autre parti dénommé DALFA UMURINZI sans lui donner un autre contour idéologique différent de celui des FDU composés d'anciens présumés criminels de génocide des Tutsi de 1994 qui tempêtent en Occident belge, français, scandinave ou espagnol et romain et ailleurs.

Dignitaires et autres politiciens ; ecrivez et publiez vos idees politiques !!!
« L'Opinion rwandaise acceptera le revirement idéologique de Victoire Ingabire, si revirement il y a, à la seule condition qu'elle accouche dans un livre ses nouvelles convictions et son regret pour s'être embarqué dans l'idéologie du double génocide et du négationisme », a confié à IGIHE un observateur de la scène politique rwandaise. Il a requis l'anonymat. Il trouve que même l'équipe qui entoure Paul Kagame devrait faire la même chose pour convaincre les citoyens rwandais d'un résolument gros virage idéologique de la société rwandaise.

Dr Jeanne d'Arc Mujawamariya, Nouvelle Ministre de l'Environnement
Mme Aurore Mimosa Munyangaju, Ministre des sports
Gen. Jean Bosco Kazura, Chef d'Etat Major general des Armees rwandaises
Gen. Fred Ibingira, Chef d'Etat Major de l'Armee de Reserve
Gen. Jacques Musemakweri, Inspecteur General des Armees
Gen. Innocent Kabandana, Chef d'Etat Major adjoint de l'Armee de reserve
Le President Paul Kagame prononce un discours ou il montre que la discipline de travail et de production que lui et ses proches strateges essayent d'inculquer a ses citoyens avec un certain succes ne doit souffrir d'aucune cacophonie
L'auguste audience au Parlement donne respect et entonne l'hymne national
Kagame entoure de ses hauts dignitaires. A sa droite, Dr Iyamurenye Augustin, President du Senat et de Sam Rugege, President de la Cour Supreme. A sa gauche, Mme Donatile Mukabalisa, Presidente de la Chambre des Deputes et le premier Ministre, Dr Edouard Ngirente
Gen. Patrick Nyamvumba, Ministre de la Securite
Mme Ignacienne Nyirarukundo, Secretaire d'Etat aux Affaires sociales

Jovin Ndayishimiye

11 erreurs fatales qui vous éloignent de la richesse

By Jovin Ndayishimiye

ERREUR D'ARGENT N°1 : Ne jamais emprunter de l'argent qui génère des intérêts pour démarrer une entreprise.

C'est-à-dire, ne jamais emprunter de l'argent pour démarrer une entreprise en espérant que l'entreprise va générer des revenus pour rembourser l'argent emprunté plus les intérêts.

ERREUR D'ARGENT N°2 : Ne dépensez jamais d'argent que vous n'avez pas reçu.

Ne promettez même pas à quelqu'un de l'argent basé sur une promesse que vous avez de quelqu'un d'autre.
S'il ne tient pas ses promesses comme promis et cela vous laissera des problèmes avec vos créanciers.

ERREUR D'ARGENT N°3 : Ne pas épargner.

Si vous voulez économiser, chaque fois que vous recevez de l'argent, ne commencez pas à dépenser en espérant que vous économiserez ce qui reste. Normalement, ce qui reste est zéro car tant que l'argent à dépenser est disponible, de nombreuses choses sur lesquelles vous pouvez le dépenser sont également disponibles. Lorsque l'argent à dépenser n'est pas disponible, nous trouvons naturellement une façon de faire. C'est pourquoi il faut épargner avec la méthode qui vous convient (tontine, ou autre). Une fois que vous y envoyez de l'argent, vous supposez que vous ne l'avez plus. Avant de dépenser de l'argent, mettez vos économies de côté et dépensez ce qui reste après avoir économisé.

ERREUR D'ARGENT N°4 : Demander de l'argent aux personnes riches au lieu des conseils.

Lorsque vous avez l'occasion de rencontrer une personne très riche, ne demandez jamais de l'argent.
Demandez leur des idées et conseils sur comment gagner de l'argent.
Ils peuvent eux-mêmes même choisir de vous donner de l'argent après avoir vu que vos idées sont bonnes.

ERREUR D'ARGENT N°5 : Ne pas investir son épargne

Beaucoup de gens s'arrêtent à l'épargne.
Il est très, très difficile d'épargner et d'avoir tout ce dont vous avez besoin pour maintenir votre style de vie, surtout après la retraite.
Lorsque vous épargnez, vos économies sont des graines, plantez-les.
Quand vous gardez juste la graine (économisant de l'argent) certaines graines commencent à mourir (mangées par l'inflation et autres).
C'est pourquoi il vous ait recommander de lire sur les différents types d'investissements disponibles (immobilier, agriculture, etc.)

ERREUR D'ARGENT N°6 : Ne prêtez jamais de l'argent à quelqu'un que vous ne voulez pas perdre.

Au moment où vous prêtez de l'argent à quelqu'un, soyez en paix car si la personne ne paie pas, vous ne mourrez pas.
Vous ne devriez même pas perdre l'amitié de cette personne si elle ne parvient pas à rembourser l'argent que vous lui avez prêté. Si vous pensez que la personne pourrait ne pas vous payer et que cela n'affectera pas votre relation avec elle, alors prêtez-lui de l'argent. Si le non remboursement plus tard peut vous faire détester cette personne alors refusez.

ERREUR D'ARGENT N°7 : Se porter garant pour autrui dans des mauvaises conditions.

N'ajoutez jamais votre signature pour garantir quelqu'un sur une question financière si vous n'êtes pas disposé ou capable de payer l'argent en leur nom.

ERREUR D'ARGENT N° 8 : Avoir trop d'argent sur soi

Par exemple, ne marchez pas avec 100 000 FCFA dans votre poche quand tout ce que vous prévoyez de faire en une journée coûte 20 000 FCFA. Parce qu'il il y a toujours des dépenses disponibles pour engloutir tout l'argent qui est à portée de main, donc si vous ne voulez pas le perdre, rangez-le dans un endroit sûr (très loin).

ERREUR D'ARGENT N°9 : Dépenses inutiles.

Dépenser de l'argent sur un objet dont vous pouvez vous passer (du moins pour l'instant).
Ces jours-ci, quand vous prendrez de l'argent dans votre poche ou portefeuille, demandez vous : que se passerait-il si je n'achètes pas cela ?
Si vous trouvez que vous pouvez vivre sans cette chose, souriez et éloignez vous.

ERREUR D'ARGENT N°10 : Acheter sans marchander.

En d'autres termes, discutez toujours les prix sur les articles que l'on vous propose et cherchez à obtenir les meilleurs prix.

ERREUR D'ARGENT N°11 : Penser à court terme seulement et oublier sur le long terme ou penser à long terme et oublier le court terme.

Pour arriver au succès il faut travailler quand tout le monde travaille et travailler quand tout le monde dort.
Si vous avez une opportunité d'affaires ou une envie d'entreprendre lancez vous !
mais soyez patients et apprenez le processus progressivement et sans relâche.
même s'il vous faut plusieurs années pour réussir dans le système, car lorsque les bénéfices commenceront à affluer , vous ne serez plus la même personne.

IGIHE

IGP Dan Munyuza reçoit le Gén. Roméo Dallaire

By Jovin Ndayishimiye

« Le Général Dallaire s'est entretenu avec le Commandant de la Police sur un possible partenariat entre la Police Nationale Rwandaise et son Projet Child Soldiers Initiative consistant à lutter contre l'enrôlement des mineurs dans l'armée », a confié le Porte-parole de la RNP, Jean Bosco Kabera, ajoutant qu'un protocole d'accord a été signé entre les deux institutions portant essentiellement sur l'organisation de séminaires de formation des agents de la RNP en partance pour les missions onusiennes de maintien de la Paix dans le monde.

Une série de formation sera aussi prodiguée aux officiers de la police rwandaise pour qu'ils soient à même de mener une campagne de sensibilisation sur le fait qu'un enfant ne doit pas se faire enrôler sous les drapeaux mais aussi de l'aider à ne pas embrasser les idéologies extrémistes.

IGIHE

Yesterday — November 16th 2019IGIHE - Version Française

Le Rwanda demande le report de la date de la rencontre du suivi des accords de Luanda

By Jovin Ndayishimiye

Après la première rencontre de Kigali du 16 septembre dernier, la seconde devait se tenir à Kampala le 18 octobre. Il est rapporté que cette réunion n'a pas été annoncée par Kampala qui a laissé la presse ugandaise commenter le fait qu'elle avait été reportée à une date ultérieure.

Kigali dit avoir été pris de court, qu'à cette date les négociateurs rwandais sont appelés à un autre agenda.

"Comme c'est l'Uganda qui dit accueillir cette rencontre, c'est bien lui qui devra proposer une nouvelle date de la rencontre", a confié à IGIHE, le Ministre rwandais de la Coopération internationale, Olivier Nduhungirehe qui trouve que tout le protocole de cette réunion tient à la partie ugandaise qui proposera une date approuvée par les deux parties.

Réagissant sur son compte twitter, le Porte-parole du Gouvernement ugandais, M. Ofwono Opondo a annoncé avoir reçu la correspondance de Kigali via son ambassadeur à Kampala.
"Le rwanda a demandé le report de la date de la rencontre. Nous allons lui annoncer la nouvelle date", a twitté Opondo.

IGIHE

Une opinion publique suggère le renforcement de la répression des crimes de viol de mineures au Rwanda

By Jovin Ndayishimiye

Cette révision concerne les crimes de viols sur mineures pour lesquels les peines ont été alourdies. Ainsi, un viol sur une mineure de moins de 18 ans sera passible de 20 à 25 ans de réclusion. Par contre quand le viol est commis sur une mineure de moins de 14 ans, c'est la perpétuité ; une peine qui ne peut être commuée. cela vaut de même pour un viol suivi d'inoculation de MSTs incurables ou de forcer la mineure à vivre comme sa femme par le violeur.

Cette révision à la hausse des peines de crimes de viols n'a pas eu un impact souhaité, du moins pour le moment. En 2016, on a dénombré 17.000 mineures qui ont porté des grossesses non désirées partout dans le pays. En 2018, les mêmes statistiques du ministère de la santé ont montré que ce chiffre a augmenté jusqu'à 19.000.

Cette situation inquiétante a été commentée par le Chef de l'Etat Paul Kagame devant les magistrats du pays, le 5 novembre dernier, alors qu'il procédait à l'inauguration de la nouvelle année judiciaire.

"Le renforcement des instruments judiciaires n'a pas impacté sur la réduction du nombre de crimes de viol. Le judiciaire fait son travail mais cela n'a pas courbé la tendance de ce problème. Je pense que nous devons renforcer davantage des outils de lutte contre ce fléau. Je laisse la diligence aux experts", avait alors déclaré Paul Kagame.

Perpétuité ou perpète et isolement ?

Il est triste de voir que les adolescentes qui tombent enceintes de cette façon sont abandonnées à elles seules. La plupart ne recevant pas l'aide des auteurs de ces grossesses quand elles viennent à terme, cassant ainsi l'avenir de ces enfants.

Ces adolescentes expriment leur dépit face aux auteurs de leurs malheurs.

"Je souhaiterais voir puni mon ancien partenaire qui m'a abandonné complétement. Il faut que ces personnes comprennent qu'il faut respecter la valeur d'une personne. Quand vous punissez une personne pour le crime qu'elle a commis, ses camarades apprennent à ne pas faire comme lui", a dit cette adolescente -mère rencontrée au Centre de Marembo en district urbain de Kicukiro. Le Centre en soi accueille des enfants portant des grossesses non désirées en difficultés familiales.

Nicolette Nsabimana, Directrice du Centre de Marembo explique en partie pourquoi les statistiques des grossesses non désirées.

"C'est parce que les adolescentes osent parler depuis qu'une campagne de sensibilisation court contre ce crime", a-t-elle dit trouvant qu'auparavant il y avait une culture du silence qui favorisait les criminels, souvent parentés aux victimes.

Pour elle, il faut que la loi prescrive une clause ordonnant un affichage public du criminel de viol par le biais des nouvelles technologies de l'Information. Elle trouve que le fait de l'emprisonner revient à le cacher de l'opinion publique qui n'en tire pas une leçon.

Mme Nsabimana part de la pratique occidentale qui fait porter un collier électronique à un détenu relâché provisoirement et qui contrôle ses mouvements. Elle trouve qu'une solution similaire devrait être faite au criminel de viol. "Cela servirait de leçon aux potentiels criminels. C'est une prévention de ce crime", a-t-elle dit précisant qu'il lui serait ainsi privé de mouvement de fréquenter les stades de jeu, les cathédrales et autres places de prières, les places de marché, les salles de classes.

Un juriste du nom de Ndengeyingoma relève un caractère de fausses croyances criminelles d'une certaine opinion rurale rwandaise qui part du fait que certaines gens ayant attrapé certaines maladies, croient qu'il faut violer les enfants pour se guérir de ces maladies.

En d'autres termes, la répression de ce crime doit s'accompagner d'une large campagne de sensibilisation contre ce crime à la base communautaire afin de vaincre ces fausses idées ancrées dans la conscience de certaines gens. Cela se ferait-il donc sous forme de prévention de ce crime.

L'Organe National RIB chargé des Investigations criminelles a publié les statistiques de ce crime. Au cours de l'année budgétaire 2016-17, 2091 plaintes de ce crime ont été reçu contre 3512 pour 2018-19.

Ils sont actuellement 3417 criminels et présumés coupables de viol pour 2018-19. Ils étaient 3001 en 2017-18 et 2092 en 2016-17.

IGIHE

On recherche les jeunes performants en handball et autres sports collectifs

By Jovin Ndayishimiye

Cette action a eu lieu au terrain de football du Centre des Jeunes de Kimisagara, quartier Sud de Kigali. Les adolescents de secteurs Gitega, Muhima et Kimisagara ont montré leurs talents sportifs dans les disciplines de Foot, Volley, Hand et Baskeball.

Commencé dans les District Gicumbi, Musanze, Gakenke et Burera au nord du Pays, Nyanza et Ruhango en Province du Sud et Karongi, Rusizi, Nyamasheke, Rubavu en Province de l'Ouest, cet exercice va continuer dans le district de Bugesera, Est.

Il est rapporté que les élèves sélectionnés sous la supervision d'un inspecteur de Police entraineur de Police handball Club, IP Antoine Ntabanganyimana, seront mis à la disposition du Ministère de l'éducation qui les affectera dans les établissements scolaires ayant la capacité d'éclore leurs talents.

Cette sélection sera également menée pour les jeunes talents en basketball qui partira du District de Rubavu. Elle est conduite par le dépisteur de jeunes talents, Moise Nutokambali.

IGIHE

Le Prix de la haine

By Jovin Ndayishimiye

En tant que commerçant à la recherche d'un acheteur, le vendeur s'est précipité pour me demander ce que je voulais.
Je lui ai répondu que je voulais juste une tasse de haine, il a souri et m'a demandé si j'avais les moyens de me la procurer.
'Combien coûte une tasse, ai - je demandé ? Hmmmmm ! Il inspira profondément puis commença :

Cela vous enlèvera tout d'abord votre paix intérieure.

Cela vous donnera des soucis incurables.
Cela va détruire l'état de votre coeur.
Vous serez profondément amer chaque fois que vous verrez la personne que vous détestez.
Lorsque les autres la célèbrent, vous chercherez toujours une raison de la dénigrer.
Vous serez tellement contrarié, faible et chaque fois que vous verrez la personne.
Chaque fois qu'elle rit, vous pleurerez.

Pendant que les autres sont en train de planifier leur avenir, vous serez occupé à chercher comment la réduire à néant
L'Esprit de Dieu vous quittera et vous deviendrez le temple des démons où résident les démons.

Vous commencerez à avoir différents problèmes de santé tels que l'hypertension artérielle, le diabète, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer, les maladies du foie, les maladies du rein, la jalousie, l'envie, les rancœurs, etc. Pire encore, les prières ou les drogues ne peuvent pas vous aider beaucoup parce que vous avez désobéi aux lois naturelles et surnaturelles.
Vous mourrez avant votre temps prévu et vous irez en enfer.

Le vendeur comptait toujours ce que me coûterait une tasse de haine lorsque je l'ai fui, réalisant à quel point la haine est NUISIBLE.
J'ai fui ainsi parce que je savais au fond de moi que je ne pouvais pas me permettre tout cela.
Je refuse de payer une somme si énorme quand je peux aimer si facilement et à moindre coût.

Frères, ne permettez à personne de vous vendre de la HAINE.
Évitez les commérages, car souvent, c'est ce que vous entendez dire au sujet de quelqu'un qui engendre la haine.
Ne mourez pas avant votre temps.

Un internaute

Rwanda : Prestation de serment des dignitaires et mise en garde contre les troubleurs de sécurité

By Jovin Ndayishimiye
Une photo de famille militaire le Commandant supreme Paul Kagame entoure a sa droite par le Gen. Jean Bosco Kazura, Chef d'Etat Major General des Armees et Innocent Kabandana, Chef d'Etat Major adjoint de l'Armee de reserve. A sa gauche, les generaux Fred Ibingira, Chef d'Etat Major de l'Armee de reserve et Jacques Musemakweli, Inspecteur general des armees,

Il s'agit de ministres nouvellement nommés aux postes dont le Général Patrick Nyamvumba à la Sécurité, l'ancienne ambassadeure du Rwanda en Russie, Jeanne d'Arc Mujawamariya à l'Environnement, Aurore Mimosa Munyangaju aux Sports, Edouard Bamporiki à la Culture et Ignacienne Nyirarukundo aux Affaires sociales. Mais c'est aussi les généraux Jean Bosco Kazura, Chef d'Etat Major Général des Armées, Fred Ibingira, Chef d'Etat Major de l'Armée de Réserve, Jaques Musemakweri, Inspecteur Général des Armées et Innocent Kabandana, Chef d'Etat Major adjoint de l'Armée de Réserve.

Sécurité d'abord et l'unisson !
Le discours de circonstance du Président Paul Kagame a beaucoup insisté sur le fait que tant qu'il reste l'élu des Rwandais, rien ne viendra troubler la tranquillité de ses citoyens. Pour lui, tous les programmes de développement, le rythme accéléré des changements sociaux entrepris ne doit souffrir d'aucune entorse.

Le President Paul Kagame prononce un discours ou il montre que la discipline de travail et de production que lui et ses proches strateges essayent d'inculquer a ses citoyens avec un certain succes ne doit souffrir d'aucune cacophonie

"Je voudrais mettre en garde certes citoyens qui sont parmi nous. Ceux-là qui se cachent derrière diverses circonstances, ceux-là qui soutiennent les étrangers avec leur motto de démocratie, de libre expression des droits politiques. Nous aussi nous poursuivons ces mêmes valeurs. Et il y va de nos responsabilités de lutter pour le règne de la démocratie, de la paix, des libertés dans notre pays. Ces revendications… non ! C'est nous, moi et toi, qui avons la primeur de remplir ces obligations. Pour ces gens làqui agissent en catimini et font du n'importe quoi et qui sont appuyés par une opinion étrangère et que, pour cela, ils bombent leurs torses… Vous allez voir de quel bois nous nous chauffons », a menacé Paul Kagame montrant qu'il existe des incompréhensions dans son équipe dirigeante de la part de ces élus à la table d'honneur. Kagame, le militaire, trouve que pour faire équipe, les membres du gouvernement doivent regarder dans la même direction idéologique, parler et agir à l'unisson sans voix discordantes.

Kagame a l'habitude d'être franc et clair. Aujourd'hui, il aura montré que le pardon ou la grâce présidentielle qu'il a accordé à certaines gens n'a pas été suivi d'effets escomptés. Kagame leur conseille de se reprendre tant qu'il est encore temps. Mais apparemment, …

L'auguste audience au Parlement donne respect et entonne l'hymne national

“Tu ne peux pas résider au pays et jouir des dividendes de la paix gagnée à un prix fort avec le sang versé durant plusieurs années et puis, à la fin, tu vas nous causer des problèmes. Nous allons vous remettre à votre place. Et ça c'est sûr ! », a-t-il tonné faisant trembler l'auguste audience.

Espace politique rwandais, non aux genocidaires et autres negationnistes
« Des gens ont trempé dans le génocide ( des Tutsi de 1994). Ils ne décolèrent pas et brandissent de plus belle l'idéologie du négationnisme de ce génocide. Ils ont été mis sous les verrous en prison. Nous leur avons accordé la grâce (présidentielle). Ils ont recommencé leur jeu malsain. Nous allons vous remettre là où vous devriez être. Et nous verrons ce que feront ces activistes de mauvais goût. Je m'adresse à ceux-là qui essaient de rééditer leurs criminels exploits de génocide. Mais ce sera sans succès car nous avons dépassé ces idéologies-lӑ », a dit Paul Kagame dans un langage qui faisait allusion au tapage médiatique que ne cesse de faire la Dame Victoire Ingabire qui cherche des echappatoires politiciennes.

Ayant constaté que son ancien parti, les FDU-Inkingi (Forces Démocratiques Unifiées) n'a pas bonne presse a la base populaire au Rwanda et qu'elle n'entend pas quitter son pays, elle a décidé de médiatiser un autre parti dénommé DALFA UMURINZI sans lui donner un autre contour idéologique différent de celui des FDU composés d'anciens présumés criminels de génocide des Tutsi de 1994 qui tempêtent en Occident belge, français, scandinave ou espagnol et romain et ailleurs.

Dignitaires et autres politiciens ; ecrivez et publiez vos idees politiques !!!
« L'Opinion rwandaise acceptera le revirement idéologique de Victoire Ingabire, si revirement il y a, à la seule condition qu'elle accouche dans un livre ses nouvelles convictions et son regret pour s'être embarqué dans l'idéologie du double génocide et du négationisme », a confié à IGIHE un observateur de la scène politique rwandaise. Il a requis l'anonymat. Il trouve que même l'équipe qui entoure Paul Kagame devrait faire la même chose pour convaincre les citoyens rwandais d'un résolument gros virage idéologique de la société rwandaise.

Dr Jeanne d'Arc Mujawamariya, Nouvelle Ministre de l'Environnement
Mme Aurore Mimosa Munyangaju, Ministre des sports
Gen. Jean Bosco Kazura, Chef d'Etat Major general des Armees rwandaises
Gen. Fred Ibingira, Chef d'Etat Major de l'Armee de Reserve
Gen. Jacques Musemakweri, Inspecteur General des Armees
Gen. Innocent Kabandana, Chef d'Etat Major adjoint de l'Armee de reserve
Le President Paul Kagame prononce un discours ou il montre que la discipline de travail et de production que lui et ses proches strateges essayent d'inculquer a ses citoyens avec un certain succes ne doit souffrir d'aucune cacophonie
L'auguste audience au Parlement donne respect et entonne l'hymne national
Kagame entoure de ses hauts dignitaires. A sa droite, Dr Iyamurenye Augustin, President du Senat et de Sam Rugege, President de la Cour Supreme. A sa gauche, Mme Donatile Mukabalisa, Presidente de la Chambre des Deputes et le premier Ministre, Dr Edouard Ngirente
Gen. Patrick Nyamvumba, Ministre de la Securite
Mme Ignacienne Nyirarukundo, Secretaire d'Etat aux Affaires sociales

Jovin Ndayishimiye

11 erreurs fatales qui vous éloignent de la richesse

By Jovin Ndayishimiye

ERREUR D'ARGENT N°1 : Ne jamais emprunter de l'argent qui génère des intérêts pour démarrer une entreprise.

C'est-à-dire, ne jamais emprunter de l'argent pour démarrer une entreprise en espérant que l'entreprise va générer des revenus pour rembourser l'argent emprunté plus les intérêts.

ERREUR D'ARGENT N°2 : Ne dépensez jamais d'argent que vous n'avez pas reçu.

Ne promettez même pas à quelqu'un de l'argent basé sur une promesse que vous avez de quelqu'un d'autre.
S'il ne tient pas ses promesses comme promis et cela vous laissera des problèmes avec vos créanciers.

ERREUR D'ARGENT N°3 : Ne pas épargner.

Si vous voulez économiser, chaque fois que vous recevez de l'argent, ne commencez pas à dépenser en espérant que vous économiserez ce qui reste. Normalement, ce qui reste est zéro car tant que l'argent à dépenser est disponible, de nombreuses choses sur lesquelles vous pouvez le dépenser sont également disponibles. Lorsque l'argent à dépenser n'est pas disponible, nous trouvons naturellement une façon de faire. C'est pourquoi il faut épargner avec la méthode qui vous convient (tontine, ou autre). Une fois que vous y envoyez de l'argent, vous supposez que vous ne l'avez plus. Avant de dépenser de l'argent, mettez vos économies de côté et dépensez ce qui reste après avoir économisé.

ERREUR D'ARGENT N°4 : Demander de l'argent aux personnes riches au lieu des conseils.

Lorsque vous avez l'occasion de rencontrer une personne très riche, ne demandez jamais de l'argent.
Demandez leur des idées et conseils sur comment gagner de l'argent.
Ils peuvent eux-mêmes même choisir de vous donner de l'argent après avoir vu que vos idées sont bonnes.

ERREUR D'ARGENT N°5 : Ne pas investir son épargne

Beaucoup de gens s'arrêtent à l'épargne.
Il est très, très difficile d'épargner et d'avoir tout ce dont vous avez besoin pour maintenir votre style de vie, surtout après la retraite.
Lorsque vous épargnez, vos économies sont des graines, plantez-les.
Quand vous gardez juste la graine (économisant de l'argent) certaines graines commencent à mourir (mangées par l'inflation et autres).
C'est pourquoi il vous ait recommander de lire sur les différents types d'investissements disponibles (immobilier, agriculture, etc.)

ERREUR D'ARGENT N°6 : Ne prêtez jamais de l'argent à quelqu'un que vous ne voulez pas perdre.

Au moment où vous prêtez de l'argent à quelqu'un, soyez en paix car si la personne ne paie pas, vous ne mourrez pas.
Vous ne devriez même pas perdre l'amitié de cette personne si elle ne parvient pas à rembourser l'argent que vous lui avez prêté. Si vous pensez que la personne pourrait ne pas vous payer et que cela n'affectera pas votre relation avec elle, alors prêtez-lui de l'argent. Si le non remboursement plus tard peut vous faire détester cette personne alors refusez.

ERREUR D'ARGENT N°7 : Se porter garant pour autrui dans des mauvaises conditions.

N'ajoutez jamais votre signature pour garantir quelqu'un sur une question financière si vous n'êtes pas disposé ou capable de payer l'argent en leur nom.

ERREUR D'ARGENT N° 8 : Avoir trop d'argent sur soi

Par exemple, ne marchez pas avec 100 000 FCFA dans votre poche quand tout ce que vous prévoyez de faire en une journée coûte 20 000 FCFA. Parce qu'il il y a toujours des dépenses disponibles pour engloutir tout l'argent qui est à portée de main, donc si vous ne voulez pas le perdre, rangez-le dans un endroit sûr (très loin).

ERREUR D'ARGENT N°9 : Dépenses inutiles.

Dépenser de l'argent sur un objet dont vous pouvez vous passer (du moins pour l'instant).
Ces jours-ci, quand vous prendrez de l'argent dans votre poche ou portefeuille, demandez vous : que se passerait-il si je n'achètes pas cela ?
Si vous trouvez que vous pouvez vivre sans cette chose, souriez et éloignez vous.

ERREUR D'ARGENT N°10 : Acheter sans marchander.

En d'autres termes, discutez toujours les prix sur les articles que l'on vous propose et cherchez à obtenir les meilleurs prix.

ERREUR D'ARGENT N°11 : Penser à court terme seulement et oublier sur le long terme ou penser à long terme et oublier le court terme.

Pour arriver au succès il faut travailler quand tout le monde travaille et travailler quand tout le monde dort.
Si vous avez une opportunité d'affaires ou une envie d'entreprendre lancez vous !
mais soyez patients et apprenez le processus progressivement et sans relâche.
même s'il vous faut plusieurs années pour réussir dans le système, car lorsque les bénéfices commenceront à affluer , vous ne serez plus la même personne.

IGIHE

IGP Dan Munyuza reçoit le Gén. Roméo Dallaire

By Jovin Ndayishimiye

« Le Général Dallaire s'est entretenu avec le Commandant de la Police sur un possible partenariat entre la Police Nationale Rwandaise et son Projet Child Soldiers Initiative consistant à lutter contre l'enrôlement des mineurs dans l'armée », a confié le Porte-parole de la RNP, Jean Bosco Kabera, ajoutant qu'un protocole d'accord a été signé entre les deux institutions portant essentiellement sur l'organisation de séminaires de formation des agents de la RNP en partance pour les missions onusiennes de maintien de la Paix dans le monde.

Une série de formation sera aussi prodiguée aux officiers de la police rwandaise pour qu'ils soient à même de mener une campagne de sensibilisation sur le fait qu'un enfant ne doit pas se faire enrôler sous les drapeaux mais aussi de l'aider à ne pas embrasser les idéologies extrémistes.

IGIHE

L'Organe de la normalisation/FDA suspend des produits alimentaires kenyans sur le marché rwandais

By Jovin Ndayishimiye

Les mêmes produits fabriqués par sept complexes industriels kenyans différents avaient subi le même sort deux jours avant par la KBES/Kenya Board of Standards. Ces industries ont été ordonnées de retirer leurs produits sur le marché. Ce sont Truenutz Kenya, Fressy Food Company Ltd, Supacosm Products Ltd, Jetlak Foods Ltd, Nature's Way Health, Trufoods Ltd et Target Distributors.

"Ces produits ont été interdits de consommation parce qu'ils ont de l'Aflatoxine dangereux pour la santé humaine", a annoncé Charles Karangwa, le dirigeant de FDA.

Le FDA s'est engagé à sa création de vérifier la normalisation des produits alimentaires et pharmaceutiques importés au Rwanda. Ils sont soumis à la vérification dans des laboratoires en sa possession ou dans des labo sophistiqués partenaires de l'étranger.

IGIHE

La tennisswoman Maria Sharapova passe ses vacances au près des Gorilles des Montagnes du Rwanda

By Jovin Ndayishimiye

Elle a fait le tour des parcs nationaux d'Afrique y compris ceux du Botswana. Elle a fait une excursion dans le parc des Virunga où, outre les gorilles des montagnes, elle a visité les chimpanzés Golden Monkeys.

Beaucoup de stars mondiales se succèdent au Rwanda attirées par les Gorilles des Montagnes. La dernière en date est la vedette de l'équipe anglaise d'Arsenal, David Luiz.

Sharapova est citée par le Magazine Forbes de mars 2006 comme la tenisswoman la mieux payée au monde avec 18 millions $ de recettes cette année-là. Elle a longtemps gardé la première place au sein des joueuses de tennis de par le monde, position qu'elle a gardée jusqu'en 2017 avant d'avoir une déchirure au niveau de l'épaule.

Avec Umuseke.rw

IGIHE

❌